Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Défenseur de la communauté vincentaise et éminente éducatrice à New York, Sherrill-Ann Mason-Haywood a déploré ce qu'elle considère comme l'image négative donnée des femmes, qui sont apparues seulement comme les « perdantes », lors de la récente campagne électorale à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Ayant assisté à ce qu'elle a qualifié de «  campagne électorale désastreuse » à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sherrill-Ann Mason-Haywood a déclaré au 6ème dîner annuel VincyCares Inc à New-York, qu'elle pleure pour « l'âme blessée de notre nation. »

« Parmi d'autres blessures, je constate que les femmes restent loin derrière depuis la naissance de notre nation », a déclaré Mason-Haywood dans un discours prononcé sur le thème, « les femmes qui permettent à nos nations d’avancer." 

« Bien qu'il reste encore à débattre sur les gagnants et les perdants, l'image des femmes a émergé du côté des perdants de notre campagne électorale », a ajouté la fille de feu «FO» Mason, légende du cricket vincentais.

Spécialiste du développement de la communauté, avec une expertise dans l'éducation et le développement humain, la secrétaire générale du Comité de la diaspora  de Saint-Vincent-et-les-Grenadines de New York, qui est présidé par son mari, Maxwell Haywood, a déclaré que « les images véhiculées » des femmes Vincentaises dans les campagnes électorales étaient celles d’ « armes sexuelles, de victimes, d’habillages de fenêtre, de pions politiques, de sheeple[1] et, pour la plupart, de sympathisantes mais jamais de dirigeantes. »

« Le rôle des femmes en général n'a pas été montré sous un jour positif. Malheureusement, leur rôle a été utilisé par opportunisme politique et non pour la véritable élévation des femmes ou de notre nation. Cette réalité a démontré l'urgence que nous avons à travailler pour mettre en évidence les femmes en tant que contributeurs positifs au développement de notre nation. 

« Nous, en tant que Vincentais, devons montrer au monde que les femmes Vincentaises ne sont pas seulement des victimes, mais que  les femmes Vincentaises sont fortes », a t-elle poursuivi. Nous devons « réfléchir profondément sur la résilience de nos femmes, et vous verrez la force dont je parle. »

« La tâche urgente est de changer le récit de nos femmes, de sorte que les femmes soient considérées comme des agents de changement, des personnes possédant la capacité d’effectuer des changements dans leur propre vie et dans la vie de la nation. »

Elle a regretté que les femmes Vincentaises ne soient présentées que comme « victimes de la violence domestique et sur le lieu de travail, victimes de viol, victimes des désirs des hommes, des objets sexuels et des êtres soumis. »

« Tout en reconnaissant ces réalités, nous ne devons pas laisser cela comme notre cadre de référence dominant, nous devons chercher à mettre en valeur plusieurs des histoires de femmes comme celles qui sont à l'honneur ce soir. »

Elle a ajouté qu'il y a besoin de « renverser cette situation », citant l’exemple du nouveau Premier ministre canadien Justin Trudeau, « qui, lorsqu'il a été interrogé sur la nomination de 50% de femmes à des postes dans son Cabinet, a simplement répondu : « Parce nous sommes en 2015. »  

« Nous devons montrer les femmes dans une lumière plus positive », a ajouté Sherrill-Ann Mason-Haywood. « Nous devons montrer que les femmes sont courageuses. »

 


[1]  Sheeple : moutons, groupe de personnes suivant bêtement une ou des personnes, une mode, une croyance

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les Avocats du Barreau de Fort-de-France se mobilisent pour aider les contribuables à remplir leurs déclarations des revenus.

Steve Gadet,  Maître de Conférence à l’Université des Antilles et de la Guyane, découvre Haïti et il le dit lui même, « avec l’humilité du nouveau venu ».

On peut s'attendre à lire moins d'articles arrogants dans les jours qui suivent.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le chanteur et compositeur Manno Charlemagne qui avait été hospitalisé dans un hôpital de Miami Beach est décédé ce dimanche 10 décembre à l’âge de 69 ans, des suites

En consultant la presse sur le Net, on peut difficilement y échapper.

Après les vigiles, les chiens, puis la police, les grévistes du Parc Naturel auront eu droit à toutes les indignités, qui éclairent le pays sous un mauvais jour.

Le 25 juin 1805, vente, pour 850,0 Mardi, le Président de la Collectivité Territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne, a fait appel aux forces de l'Ordre, pour fair

Les dispositions de la Loi antiterroriste ont soulevé l’inquiétude de la Ligue des Droits de l’homme mais aussi celle des personnes n

Pages

1 2 3 4 5 »