Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les étudiants réclament du respect, et il était temps. Parce que dans cette affaire de détournement de millions de subventions européennes au sein du CEREGMIA, on oublie trop qui sont les premières victimes. Tout cet argent que les ripoux ont détourné est remboursé par l’Université au détriment des étudiants. Quant aux dégâts provoqués sur l’image et la réputation de ce lieu où ils viennent acquérir leurs diplômes, ils seront difficilement réparés. Entendre l’avocat payé pour défendre les intérêts de l’Université, donc des étudiants et des personnels, parler d’apaisement dans une affaire où des enseignants mis en examen pour, entre autres, détournement de fonds publics, escroquerie en bande organisée, faux en écritures publiques, pourraient revenir enseigner à leurs victimes, ne suscite que dégoût et colère. Les étudiants rappellent que « l’Université est un lieu d’apprentissage, de réflexion et de remise en question. C’est une école de la vie. De nombreuses valeurs y sont inculquées : l’esprit critique, l’honnêteté, l’intégrité, l’éthique, le respect de soi ainsi que des autres. Nous refusons en tant qu’étudiants à ce que des personnes n’incarnant pas ces valeurs puissent venir nous enseigner. »

 

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Procureur de la République, Eric Corbaux, demande le renvoi devant le tribunal correctionnel du Député Alfred Marie-Jeanne, ancien président du Conseil Régional, pou

Pascal Eydoux, avocat au barreau de Grenoble, ou il a été bâtonnier de l’Ordre (2000-2001), a été élu président du Conseil National des Barreaux de France. 

Depuis mardi, enseignants, étudiants, personnels administratifs de l’Université des Antilles en Martinique, tiennent des barrages pour empêcher l’accès à l’établ

Pages

« 3 4 5 6 7 »

Articles récents

Alfred Marie-Jeanne, leader du MIM, ne prononçait plus le mot Indépendance depuis bien longtemps. Un comble pour un Indépendantiste.

La Martinique entière devra se mobiliser avec les professionnels de la Santé pour qu'enfin le gouvernement prenne ses responsabilités.

Plus personne ne l’ignore, les malades ne peuvent plus bénéficier de soins dans des conditions décentes, garantissant leur guérison dans les hôpitaux de Martinique.

Vice-Président de la Collectivité Territoriale de Martinique, Daniel Marie-Sainte a publié sur sa page Facebook, un courrier envoyé par la Chambre de l’Instruction aux

La commémoration de la libération des esclaves le 22 mai 1848 en Martinique, a été salie à Sainte-Philomène, lieu historique de la révolte dans la ville de Saint-Pierre

Pages

« < 3 4 5 6 7 »