Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les étudiants réclament du respect, et il était temps. Parce que dans cette affaire de détournement de millions de subventions européennes au sein du CEREGMIA, on oublie trop qui sont les premières victimes. Tout cet argent que les ripoux ont détourné est remboursé par l’Université au détriment des étudiants. Quant aux dégâts provoqués sur l’image et la réputation de ce lieu où ils viennent acquérir leurs diplômes, ils seront difficilement réparés. Entendre l’avocat payé pour défendre les intérêts de l’Université, donc des étudiants et des personnels, parler d’apaisement dans une affaire où des enseignants mis en examen pour, entre autres, détournement de fonds publics, escroquerie en bande organisée, faux en écritures publiques, pourraient revenir enseigner à leurs victimes, ne suscite que dégoût et colère. Les étudiants rappellent que « l’Université est un lieu d’apprentissage, de réflexion et de remise en question. C’est une école de la vie. De nombreuses valeurs y sont inculquées : l’esprit critique, l’honnêteté, l’intégrité, l’éthique, le respect de soi ainsi que des autres. Nous refusons en tant qu’étudiants à ce que des personnes n’incarnant pas ces valeurs puissent venir nous enseigner. »

 

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le 26 Octobre dernier les personnels du CHUM, médecins, cadres hospitaliers, infirmiers, syndicats tiraient une fois de plus la sonnette d’alarme.

Le conseiller exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, Louis Boutrin, président du Parc Naturel Régional, avait cru pouvoir se débarrasser des salariés e

Pages

« 271 272 273 274 275

Articles récents

Aucun contenu

Pages

« < 219 220 221 222 223