Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'appel du PPM (Parti Progressiste Martiniquais) à voter contre le maire sortant de Gauche, Raphaël Martine, aux municipales de  Saint-Pierre ce dimanche, a provoqué une pluie de commentaires dégoutés en Martinique. Entre « manjé cochon » et « trahison », les mots d'indignation pleuvent dans et autour de la ville martyr, où l'appel du parti créé par Aimé Césaire, à voter pour le candidat de Droite Christian Rafa prend l'aspect d'un nuage toxique, qui risque bien d'entraîner quelques allergies à la politique. Raphaël Martine a écrit au Préfet, pour dénoncer des « dérives » du candidat de Droite devenu celui du PPM, constatées lors du premier tour.

Monsieur le préfet de la Martinique,

Saint-Pierrre,

Le 27 mars 2015

objet : Déroulement des élections partielles de Saint-Pierre

Monsieur le préfet,

Je tiens par la présente à attirer votre attention sur les conditions inadmissibles dans lesquelles s'est déroulé le premier tour des élections partielles de Saint-Pierre, le dimanche 22 mars dernier.

En effet, nous avons à regretter de nombreuses dérives qui, si elles devaient persister au second tour, risqueraient d'entacher définitivement la régularité de ce scrutin :

1-Des pressions inadmissibles exercées sur les électeurs par les membres de l'équipe de monsieur Rafa,à l'extérieur et à l'intérieur des bureaux de vote ( tee shirts jaunes, voitures-sono stationnées devant les bureaux, interpellations des électeurs...);

2-la distribution de bulletins de vote à l'entrée des bureaux;

3-l'utilisation de doubles listes d'électeurs permettant aux partisans de monsieur Rafa de pointer les électeurs ayant voté et de transmettre cette information à l'extérieur;

4-des rejets injustifiés de plusieurs procurations dûment établies, inscrites sur les listes d'émargements et affichées dans les bureaux de vote, comme le prévoit la réglementation;

5-l'accompagnement de nombreux électeurs dans les isoloirs par des partisans de monsieur Rafa.  

Toutes ces irrégularités, monsieur le préfet, sont d'une exceptionnelle gravité et violent, dans la plus totale impunité, les règles élémentaires du Code Électoral.

Nous vous interpelons afin que, pour le second tour de ce dimanche 29 mars, toutes les dispositions soient prises par l'Etat pour que soient pleinement garanties la liberté de vote des électrices et électeurs de Saint-Pierre et la régularité du scrutin.

Ne doutant pas que vos services feront diligence pour rappeler à tous la loi et pour garantir son application, nous vous prions, monsieur le préfet, de croire en l'assurance de notre considération distinguée.

Pour la liste "Agissons pour Saint-Pierre",

Raphaël MARTINE 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

« 398 399 400 401 402

Articles récents

Aucun contenu

Pages

« < 251 252 253 254 255