Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Premier ministre Kenny Anthony et le leader de l'opposition Gale Rigobert, ont exprimé leur indignation après le viol d’une femme de 97 ans plus tôt cette semaine. Dans un communiqué ce jeudi, le Premier ministre a condamné cet acte, affirmant qu'il est méprisable de violer non seulement un citoyen âgé, mais l'ensemble de la communauté et le pays. 

« Il est incroyable que quelqu'un puisse même penser à commettre un tel acte. Ceci est un acte odieux et scandaleux. Il est inconcevable qu'un être humain le fasse. Je félicite la communauté de Mon Repos pour sa décision d’organiser une veillée de prière pour partager l’indignation collective, et envoyer un message à l'auteur ou aux auteurs, pour leur dire que ce comportement ne sera pas toléré », a déclaré Kenny Antony.

Le Premier ministre a exprimé ses préoccupations face à une augmentation du nombre de viols à travers l'île, disant qu'il doit y avoir un effort collectif entre la police et le public pour faire face à ce problème.

«Pendant trop longtemps, nous avons gardé le silence sur la violence sexuelle dans nos foyers et nos communautés. Dans de nombreux cas, nous savons qu'il y a des pères, des oncles, beaux-pères autres qui commettent des actes sexuels déviants dans les foyers et les communautés, et rien n'est dit ou fait. Très souvent, les auteurs sont protégés. Ces cas non signalés conduisent à un problème encore plus important dans notre société, où ces hommes finissent par croire que ce comportement est acceptable. Nous devons nous attaquer à ce fléau à la racine. »

Kenny Anthony a ajouté qu'il avait demandé au commissaire par intérim, Errol Alexander, qu'une unité spéciale soit créée au sein de la Force de Police Royale de Sainte-Lucie, pour enquêter sur les cas de viol et mettre en place une base de données conservant les preuves d'ADN, et déterminer si certains de ces cas sont commis par des récidivistes. « Nous avons probablement des violeurs en série dans ces affaires. »

Le Premier ministre a exprimé l'espoir que la réouverture prévue de la "Forensic Laboratory", avec une nouvelle direction, permettrait de mieux aider la police à mener des enquêtes et de tester des échantillons d'ADN. Il a toutefois souligné que la première réponse, la plus importante, est que les gens dénoncent les délinquants sexuels connus.

La chef de l'opposition, Dr Rigobert Gale, a invité les organisations régionales, les groupes de femmes, les organismes de protection sociale et autres, à participer à lutte contre les viol et les abus sexuels sur les enfants. Elle a déclaré aux journalistes à l'issue d'une réunion parlementaire mercredi, que « la nation doit être résolue à combattre la violence domestique, le viol et les abus sur les enfants. »

Notant que toutes les infractions résultent du même «embryon», le Dr Rigobert Gale a affirmé que la réponse à ces crimes n'a ni parti, ni tribu.

« Je ne me reposerai pas jusqu'à ce que nous ayons mis en place des mécanismes de protection des plus marginalisés, des plus vulnérables des hommes des femmes », a déclaré la Député du Nord,  ajoutant : « Nous devons attaquer la cause à la racine. »

Autre femme politique à réagir, la ministre du Commerce Emma Hippolyte a déclaré être profondément préoccupée par l'augmentation des viols et violences sexuelles contre les femmes. Elle a ajouté que les femmes doivent toujours être sur leurs gardes, et qu’elles ne devraient pas vivre dans une situation où elles ont toujours à regarder par-dessus leurs épaules.

La Force de Police Royale a annoncé cette semaine que cinquante-six cas de viol ont été signalés à ce jour, pour l'année 2015.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Nous continuons à marcher dans les pas de Steve Gadet pendant ses dix jours en Haïti.

Le Ministre de l'Éducation de Sainte-Lucie,  Docteur Robert Lewis,  a nié que son pays soit sous la pression du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (U

Décidément les panneaux du Conseil Régional « La Martinique avance » n'ont pas fini de faire rire dans le pays.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La grève des enseignants en Martinique qui dure depuis plus de deux mois, inquiète légitiment les parents qui pensent à la scolarité de leurs enfants.

On sétonnait de ne pas le voir lors de certains évènements au pays, le Député Jean-Philippe Nilor rassure.

Depuis quelques jours circulent sur les réseaux sociaux les photos de la cuisine de l’IMFPA (Institut Martiniquais de Formation Professionnelle pour Adultes), organisme territorial de forma

Au Conseil des ministres de ce mercredi 5 février 2020, Stanislas Cazelles, administrateur civil hors cla

Pages

1 2 3 4 5 »