Parce que nous avons besoin d'une presse libre

La Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques a publié son avis sur les comptes des partis et groupements politiques au titre de l’exercice 2012. La plupart des partis politiques en Outre Mer ont vu leurs comptes certifiés conformes par la CNCCFP. Mais pas tous.

Pour les « Forces Martiniquaises de Progrès »  (FMP) de Miguel Laventure, parti qui a été éligible à l’aide publique en 2012 , la commission valide mais avec les réserves des commissaires aux comptes. Le parti du Conseiller Régional de Droite, dont l’audience médiatique ne dépasse pas France Antilles  retrouve à ses coté  le très connu « Walwari », parti guyanais fondé par Christiane Taubira, la très médiatique ministre de la Justice.

Le Mouvement Initiative Populaire de Brunot Nestor Azerot n’a pas déposé ses compte à la date de séance de la commission. Il en est de même pour le Parti Régionaliste Martiniquais (PRM) de la conseillère régionale Chantal Maignan.

En Guadeloupe le Parti Progressiste, l’Union Populaire pour la Libération de la Guadeloupe (UPLG), le Rassemblement pour la défense des intérêts de la 3e circonscription et l’Union Populaire pour la Libération de la Guadeloupe sont dans le même cas. 

Quant au Parti Socialiste Guadeloupéen, éligible aux aides d’Etat en 2007, il figure sur le liste des 9 organisations politiques en France,  ayant déposé leur compte hors délai. En 2012, il avait perdu le bénéfice de l’aide publique pour n’avoir pas satisfait à ses obligations comptables au titre de l’exercice 2010.

« Objectif Guadeloupe de Lucette Michaux Chevry qui n’a pas été éligible à l’aide publique en 2012 pour les même raisons,  a été retiré de la liste des partis politiques par la CNCCFP. La commission précise que ce parti « n’a jamais déposé de compte ».

A Saint Martin, Génération Solidaire We Party,  éligible à l’aide publique en 2012,  n’a pas déposé ses compte à la date de la séance de la commission.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Après la défaite de Garcin Malsa, ancien maire de Sainte-Anne, battu par une liste sur laquelle figure un homme qui revendique sur Facebook son choix politique Front National, le silence des femmes

A l'approche des élections pour la Collectivité Unique de Martinique, aucun des camps politiques ne laissera rien passer.

Jean-Philippe Nilor n'en finit plus de devoir justifier ses faits et gestes, tellement celles et ceux qui se sont habitués à la trahison en politique, ou pire à la prat

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »