Parce que nous avons besoin d'une presse libre

La Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques a publié son avis sur les comptes des partis et groupements politiques au titre de l’exercice 2012. La plupart des partis politiques en Outre Mer ont vu leurs comptes certifiés conformes par la CNCCFP. Mais pas tous.

Pour les « Forces Martiniquaises de Progrès »  (FMP) de Miguel Laventure, parti qui a été éligible à l’aide publique en 2012 , la commission valide mais avec les réserves des commissaires aux comptes. Le parti du Conseiller Régional de Droite, dont l’audience médiatique ne dépasse pas France Antilles  retrouve à ses coté  le très connu « Walwari », parti guyanais fondé par Christiane Taubira, la très médiatique ministre de la Justice.

Le Mouvement Initiative Populaire de Brunot Nestor Azerot n’a pas déposé ses compte à la date de séance de la commission. Il en est de même pour le Parti Régionaliste Martiniquais (PRM) de la conseillère régionale Chantal Maignan.

En Guadeloupe le Parti Progressiste, l’Union Populaire pour la Libération de la Guadeloupe (UPLG), le Rassemblement pour la défense des intérêts de la 3e circonscription et l’Union Populaire pour la Libération de la Guadeloupe sont dans le même cas. 

Quant au Parti Socialiste Guadeloupéen, éligible aux aides d’Etat en 2007, il figure sur le liste des 9 organisations politiques en France,  ayant déposé leur compte hors délai. En 2012, il avait perdu le bénéfice de l’aide publique pour n’avoir pas satisfait à ses obligations comptables au titre de l’exercice 2010.

« Objectif Guadeloupe de Lucette Michaux Chevry qui n’a pas été éligible à l’aide publique en 2012 pour les même raisons,  a été retiré de la liste des partis politiques par la CNCCFP. La commission précise que ce parti « n’a jamais déposé de compte ».

A Saint Martin, Génération Solidaire We Party,  éligible à l’aide publique en 2012,  n’a pas déposé ses compte à la date de la séance de la commission.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Que peut-on demander à un élu, à un Parlementaire pour qui on a voté, sinon de s’occuper de la vie du pays, des réalités quotidiennes de ses électeurs ?

Daniel Marie-Sainte, Vice-président du Conseil Régional de Martinique, Chef de file du groupe des élus Patriotes Martiniquais et Sympathisants, dénonce le manque de transparence de la gestion des f

Les résultats de 94% des bureaux de vote indiquent que Dilma Rousseff (Parti des Travailleurs) obtient 41,75% devant Aetius Neves (Parti social démocrate brésilien)

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »