Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Une congrégation chrétienne qui compte 52 églises dans la Caraïbe, a voté à l’unanimité de ses membres, une résolution d'opposition au mariage de même sexe. Lors d'une réunion à Saint-Vincent la semaine dernière, l'Eglise évangélique des Antilles a également déclaré ses installations interdites pour la célébration des mariages de même sexe et promet de sanctionner ses pasteurs qui acceptent de telles cérémonies.

« ... L'église évangélique dans chacune de ses circonscriptions croit et adhère au message divin de Dieu concernant le mariage, comme étant l’union entre un homme et une femme » affirme la résolution adoptée par l’église, lors de son assemblée générale annuelle.

L'église, qui a également des congrégations à New York, au Canada et en Guyane française, a déclaré qu'il y a « un plan diabolique et des actions délibérées pour subvertir et changer les principes de Dieu qui disent que le mariage de deux personnes est célèbré entre un homme et une femme... Nous savons qu'une telle subversion ou changement est néfaste, destructeur et diabolique et nous la rejetons totalement et sans équivoque. »

L'église s’est dite résolue à révoquer ses ministres ou pasteurs qui encouragent ou soutiennent ces « dits mariages » et ne permettra pas que ses églises, bâtiments ou locaux soient utilisé en ce sens.

Voulant laisser croire à un peu de tolérance, l’église ajoute que par « la grâce de l'Eternel Dieu,  par l'œuvre rédemptrice du Seigneur Jésus-Christ , l’église est capable  et prête à apporter le salut et la transformation à une telle personne de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) ou toute personne qui exerce une forme quelconque d'homosexualité et toute autre perversion de style de vie sexuelle bibliquement inacceptable. »

Les actes sexuels entre personnes du même sexe et les mariages de même sexe sont illégaux à St-Vincent-et-les-Grenadines.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Après 45 jours de grève les salariés du Parc Naturel, faute de négociation, réclament la désignation d’un médiateur pour qu’enfin soit réglé ce conflit qui a démarré su

Décidément les comportements de voyous se multiplient chez les élus martiniquais.

Des élus du MIM, mais pas qu’eux, se sont abstenus lors du vote du budget du Comité Martiniquais du Tourisme et pour sa présidente Karine Mousseau, soutenue par Yan Mon

Pages

« 366 367 368 369 370 »

Articles récents

Aucun contenu

Pages

« < 247 248 249 250 251