Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Ils sont la bonne surprise de ces législatives. Kaylan Fagour, 22 ans et sa suppléante Shanon Barro 27 ans, ont annoncé leur candidature au cours d’une conférence de presse samedi matin.  Avec modestie et détermination ils ont répondu à toutes les questions posées par les journalistes, démontrant qu’ils n’arrivent pas là pour faire figuration, mais bien pour porter un projet réfléchi pour le pays. Ces deux-là ont la tête bien pleine et la volonté de contribuer, au nom de « La Martinique insoumise pour une nouvelle démocratie », à l’avancée de leur pays. Shanon et Kaylan ne laisseront pas les électeurs indifférents.

Kaylan Fagour était depuis des mois sur Facebook un fervent défenseur de La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Lors de la venue de ce dernier, on l’a vu parmi les militants, remettant par exemple les badges d’accès à la presse. Mais il n’a pas été choisi comme candidat aux législatives.

En vrai insoumis, il a donc crée son Parti « La Martinique Insoumise » au nom duquel il est candidat à Fort-de-France. Une candidature qui a irrité les candidats martiniquais de « La France Insoumise qui lui reprochent d’avoir choisi comme nom « Martinique Insoumise », qu’il a d’ailleurs déposé à l’INPI. 

Kaylan Fagour explique ses désaccords avec les représentants locaux :

Il y a un article paru aujourd’hui dans le quotidien régional, me mettant en porte à faux avec Jean-Luc Mélenchon. Je tiens à préciser que je n’ai aucun souci avec J.L Mélenchon, ni avec la France Insoumise. Le souci était au niveau de la représentation locale qui ne correspondait pas vraiment à la philosophie du mouvement et qui ne l’appliquait pas vraiment. Il y a eu un désir des représentant locaux, je pense, de cloisonner les gens et de défavoriser l’émergence d’une nouvelle génération.»


 

Quand une journaliste commente : « autrement dit, Monsieur Renard vous a squeezé ? » le jeune candidat répond avec le sourire « c’est exactement ça ! »

La journaliste de Martinique Première qui a pris contact avec Thierry, Renard (le candidat ayant obtenu l’investiture du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, sur la circonscription de Fort-de-France) précise qu’il a affirmé que : « La France Insoumise vous désavoue. »

Kaylan Fagour réagit au quart de tour : Lorsque Jean-Luc Mélenchon a fait 6.500 voix en Martinique, et qu’on constate qu’il n’y a que … huit personnes pour choisir le candidat aux législatives, et qu’on dit qu’on est dans une démarche pour intégrer le peuple, trouvez-vous ça normal ?  Il y a une volonté de cadenasser le choix. »

Shanon Barro confirme,  «  nous sommes allés à la réunion pour choisir le candidat, nous étions huit. » Kaylan Fagour se fait précis : « nous étions 14, mais il n’y avait que 8 qui pouvaient voter !  Il y a eu une énorme absence de communication concernant cette réunion. Il fallait vraiment aller chercher l’information sur le site de Jean-Luc Mélenchon pour être au courant. »

Pour des investis qui voudraient refuser au jeune candidat le droit d’avoir choisi l’appellation « Martinique Insoumise », on pourrait s’attendre à une plus grande volonté de leur part, de communiquer avec les Martiniquais !

Le jeune insoumis, qui ajoute que la réunion pour choisir le candidat s’est tenue chez Thierry Renard qui a été investi, n’a pas l’intention de se laisser dicter ses actes et il se lance dans la campagne des législatives avec détermination, en proposant son projet pour la Martinique où la reconnaissance de l’identité martiniquaise est l’un des piliers, autant que la démocratie participative ou l’écologie.

Si la candidature de ces deux jeunes dérange certains membres locaux de « La France Insoumise », elle est accueillie avec enthousiasme sur les réseaux sociaux où ils sont félicités et encouragés. La page Facebook qu’ils ont ouverte rencontre déjà un vrai succès.

Face à la presse, Kaylan Fagour et sa suppléante Shanon Barro ont répondu avec efficacité aux questions, sur la forme et surtout le fond. Quand par exemple Kaylan répond à une question sur la pertinence économique des dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer, il donne des exemples concernant les répercussions concrètes sur la vie des citoyens qui subissent des décisions prises sans qu’ils aient été consultés. Pour lui ces décisions politiques d’abord basées sur la recherche de bénéfices, doivent être réexaminées et bénéficier à nos entreprises locales. Des entreprises d’ici ou d’ailleurs qui doivent avoir une responsabilité sociale et environnementale. « Elle doivent respecter l’environnement. On ne peut pas entreprendre en détruisant la Martinique. »

Pour celui qui défend une démocratie participative, la voix des citoyens doit être entendue. Et l’enfant de Dillon cite le cas des zones franches installées dans sa cité, au détriment du bien être d’une population vieillissante qui se retrouve isolée la nuit dans des maisons entourées d’entreprises.

Ces deux candidats de La Martinique Insoumise, qui veulent aller au plus près de la population qu’ils espèrent représenter à l’Assemblée Nationale, ont fait leur entrée en politique et déterminés, ils sauront se faire entendre.

Lisa David

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le président bolivien, Evo Morales, a été élu largement dimanche 12 octobre à la tête du pays.

L'intervention de Daniel Marie-Sainte, élu à la CACEM, nous en apprend de belles.

Le Président de la République d'Haïti, Michel Martelly, a annoncé jeudi soir, la nomination d'Evans Paul comme nouveau Premier ministre.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Enfin une décision concernant ce TSCP : Alfred Marie-Jeanne demande à la CACEM « de prendre toutes les dispositions utiles et nécessaires pour assurer GRATUITEMENT le

L’affaire a été révélée par la presse, suite à un testing commandé par la ville de Villeurbanne (Rhône), en partenariat avec le Défenseur des droits, Jacques Toubon.

Dimanche dernier 17 septembre, Louis Boutrin, conseiller exécutif de la majorité à la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) et à ce titre Président du Parc Nat

L'alerte Violette a été annoncée par la Préfecture de Martinique, un peu avant 11h30. La population est invitée à se confiner.

On croit être en plein cauchemar, les yeux ouverts.

Pages

1 2 3 4 5 »