Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Ce lundi 13 avril au cours de son allocution aux Français sur la pandémie de Covid-19, Emmanuel Macron a annoncé une prolongation du confinement jusqu’au lundi 11 mai, une date à partir de laquelle les écoles seront rouvertes. Si le chef de l’Etat a reconnu des « failles » dans la gestion de l’épidémie, c'est le séisme que les Français ont ressenti à l'annonce de ce retour pour leurs enfants dans des écoles qui risquent de devenir abattoir, avec le covid-19 qui circulera dans les établissements. En Martinique les syndicats ont immédiatement réagi. Le Syndicat des Enseignants UNSA au nom de la sécurité des élèves, des personnels, mais aussi des parents, pose les questions qui ne peuvent rester sans réponse de l'État. Le SNES Martinique va dans le même sens et avertit qu'aucune reprise ne sera possible sans des garanties de protection.

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

L'UGTG n'a pas avalé la tisane étourdissante du Préfet de la Guadeloupe, qui a décidé de maintenir le couvre-feu alors que commence le déconfinement ce lundi 11 mai.

Claudine Bajazet, maire de la commune de Sainte-Rose en Guadeloupe,  ne laissera pas les enfants et les familles de sa commune, Sainte-Rose, livrés aux décisions d’un P

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) a choisi un titre provocateur pour dire le racisme institutionnalisé en France, déjà prouvé par les contrôles au

Philippe Joseph est professeur des Université d’Ecologie, de Biogéographie et de Botanique.

La côte martiniquaise allant des villes de Trinité à Saint-Anne, est incontestablement la plus belle.

Pages

1 2 3 4 5 »