Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Le projet final du TCSP

Les Martiniquais n’en peuvent plus de l’enfer des embouteillages, qui augmentent d’année en année. Pendant que leur stress sur la route explose tous les matins et soirs, les responsables politiques,  entre conférences de presse et communiqués, leur parlent de transport avancé ou freiné. 

Mais le constat est là, seules les caisses des importateurs de véhicules sont transportées de bonheur. L’absence de transport organisé,  la facilité de crédit pour l’achat d’une automobile, (mais pas pour un logement), pousse à l’achat d’un voiture personnelle. C’est à se demander si les élus ne travaillent pas d’abord pour les intérêts des importateurs de véhicules, des pétroliers, et des gérants-bloqueurs de stations d’essence.

Le TCSP (Transport Collectif en Site Propre) dont les travaux ont commencé depuis 2005 alimente, en cette période électorale,  la communication de la majorité PPM au Conseil Régional.  Au cours d’une conférence de presse, le président de la Région Serge Letchimy, s’est montré convaincant, il le croit,  les travaux seront terminés en deux ans.  50% du chantier doit être réalisé dans ce délai, on a envie d’y croire.  Mais c’est d’abord une obligation pour la Région qui devra consacrer encore 200 millions de travaux sur cette période,  puisque passée la date butoir de 2015,  les fonds européens seront perdus.  

Le président du Conseil Régional pense que « ce projet ambitieux, porteur d'avenir pour la Martinique, modifiera les comportements de chacun en matière de déplacements et apportera une nouvelle dimension en matière de politique de transport, de mobilité, d'aménagement du territoire, d'urbanisme ou encore d'amélioration du cadre de vie et du bien-être social» (France-Antilles 20.02. 14). Dans les deux ans, le nombre de véhicules aura encore augmenté, la pollution avec. Quant aux automobilistes déjà au bord de la crise de nerf dans un pays en chantier interminable, il peuvent au moins parier que le jour des élections, aucune route, aucune station ne sera bloquée.

Après la conférence de presse du président du Conseil Régional,  le groupe des Patriotes Martiniquais et Sympathisants réagit dans un communiqué signé de son porte-parole, Daniel Marie-Sainte.

A propos du TCSP

Suivant un rituel dont il est coutumier, le Président de Région a organisé, 19 février 2014, une nouvelle opération de communication autour du projet de TCSP (Transport Collectif en Site Propre).

Son objectif : Faire croire qu’il donne un coup d’accélérateur à ce projet.

En réalité, il ne s’agit que de la poursuite d’un projet, initié par son prédécesseur, et qui évolue au rythme normal d’un chantier routier en site occupé par des immeubles et le trafic automobile.

Le pire aurait été qu’il ralentisse.

J’avais la charge de piloter ce projet jusqu’en mars 2010, en qualité de président de la Commission BTP et de président de la Commission d’Appel d’offres (CAO).

 Depuis, en tant que membre actif de ces deux commissions, je continue à suivre, avec attention, l’évolution de chacune des étapes de ce projet.

Je peux donc témoigner du déroulement des différents chantiers aux travers des vicissitudes dues aux obligations de libérer les emprises et de maintenir la circulation automobile.

Nous ne ferons donc aucune critique sur cet aspect.

Par contre, la divergence profonde que nous avons avec l’actuel Président de Région,  porte sur sa décision obstinée de recourir au dispositif dit « PPP » (Partenariat Public-Privé) pour l’achèvement du projet TCSP.

Cette décision qui l’a conduit à remettre notre TCSP à la multinationale Vinci n’a pas eu notre adhésion.

Nous avons fortement exprimé notre opposition à ce choix, lors de la séance plénière du 19 novembre dernier.

C’est un choix qui non seulement coûtera plus cher aux contribuables martiniquais mais, de plus, laissera sur le bord de la route les entrepreneurs martiniquais des secteurs du BTP et du transport !

Nous avions rappelé que le Président Alfred MARIE-JEANNE, avait obtenu que l’Union Européenne subventionne, à hauteur du tiers, le budget de cette opération y compris l’acquisition matériel roulant.

Ce qui est exceptionnel !

La condition mise par l’Europe était que la maitrise d’ouvrage soit assurée par un Syndicat mixte regroupant toutes les Collectivités concernées : Région, Département et CACEM et que les ouvrages soient réalisés à l’aide de marchés publics.

Sous prétexte « d’aller plus vite » ou d’éviter de « perdre » des fonds européens (ce qui n’est absolument pas avéré), l’actuel Président de Région décide de confier à une multinationale privée la maitrise de l’achèvement du TCSP (entre le carrefour de l’aéroport et  celui de Carrère) et l’acquisition de matériel roulant !

Ces équipements d’un coût total de 78 M €, une fois réalisés, seront rachetés par la Collectivité de Martinique au moyen d’un loyer annuel de 8,7 M€ plus intérêts payés pendant 20 ans !

Ce qui représentera un coût total de 197 M€ pour le contribuables martiniquais au lieu 52 M€ (soit 2/3 de 78 M€), qu’il aurait eu à payer, si le montage financier, négocié par Alfred MARIE-JEANNE avec l’Union Européenne, avait été maintenu jusqu’au terme de l’opération TCSP !

En effet, les loyers, étant des dépenses de fonctionnement, ne sont pas éligibles aux subventions, seules les dépenses d’investissement le sont !

Une émission, récemment diffusée sur la chaîne ARTE, nous révélait que plusieurs Collectivités, tant en Allemagne qu’en France, qui ont eu recours au dispositif « PPP » pour réaliser « plus rapidement » leurs équipements publics, ont eu à constater, par la suite, que ces équipements avaient coûté, à terme, bien plus cher aux finances publics que si elles les avaient réalisé, elles-mêmes, par le biais de marchés publics classiques.

En conclusion, la gestion du projet TCSP par l’actuel Président de Région, coûtera d’avantage aux contribuables martiniquais qu’initialement prévu, et grèvera, pour longtemps, les capacités financières de la future Collectivité de Martinique.

 Daniel MARIE-SAINTE

Vice-Président de la Région Martinique

Chef du groupe de Patriotes Martiniquais et Sympathisants

 

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les Martiniquais appellent inquiets les radios. La panique gagne les automobilistes bloqués dans des embouteillages, pires que ce qu’ils rencontrent tous les jours.

Le passage du cyclone Matthew sur la Martinique restera inscrit dans l’histoire du pays comme un raté de la Météo et des autorités préfectorales qui n’ont déclenché l’a

L'alerte Violette a été annoncée par la Préfecture de Martinique, un peu avant 11h30. La population est invitée à se confiner.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »