Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Un article paru sur le site de la télévision publique, qui comme d’habitude reprend comme un service de communication, les annonces du Comité Martiniquais du tourisme, présidé par l’élue régionale Karine Roy-Camille, par ailleurs professionnelle du tourisme de croisière au sein de l’entreprise de sa famille, suscite bien des réactions sur les réseaux sociaux. La réalité du tourisme qui saute aux yeux des Martiniquais, étant loin des annonces officielles. Une invitation à venir acheter moins cher des produits de luxe dans une boutique (qui porte le nom d'un paquebot !) non loin des bateaux de croisière en escale à Fort-de-France, devrait faire sussauter les commerçants. 

Le CMT pourra toujours demander aux commerçants de Fort-de-France « Do you speak tourist », touristes qui n’achètent presque rien lors des escales des paquebots de croisière dans la capitale, le tourisme en Martinique reste bien un marché de dupes.

« Do you speak créole ? »  La question peut être posée aux employés des bateaux de croisière qui reçoivent les Martiniquais invités à venir acheter des parfums, cosmétiques, maroquinerie, bijoux etc... dans le port, non loin les bateaux en escale à Fort-de-France.

Quant à Madame Karine Roy-Camille, présidente du Comité Martiniquais du Tourisme, on peut lui poser cette question : Zot ka pran nou pou dé moutons ?

Si la croisière rapporte aux agences qui vendent ces voyages sur mer en Martinique, les touristes qui débarquent dans la capitale en chantier, aux trottoirs défoncés, aux immeubles à façades défraichies, ne passent que pour voir l’état de faillite de notre pays.

Les Martiniquais savent que les beaux discours peuvent être rangés au rayon « pawol sé van » !

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La traversée de la mer en marchant sur le Tombolo pour rejoindre l’îlet Sainte-Marie est déjà presque possible pour les plus téméraires.

Daniel Marie-Sainte a été pendant des années, Secrétaire générale de la CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais), mais la fibre syndicale ne s'est pas endormie.

Une réunion de coordination des opérations concernant l’enlèvement et le traitement d’urgence des Véhicules Hors d’Usage (VHU) sur le territoire Martiniquais, s'est tenue ce vendredi 12 Septembre à

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »