Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Sciences et recherche

De nombreux lecteurs nous ont demandé quelles informations nous avions sur une éventuelle contamination du sucre par la chlordécone. Info ou intox ?  Nous avons interrogé l’Unité de Recherches du CIRAD (Centre de Recherches Agronomique pour le  Développement).

Magali Lesueur Jannoyer de l’Unité de Recherches Fonctionnement agroécologique et performances des systèmes de culture horticoles, nous a répondu :

Sur le cas du sucre, je maintiens les résultats que nous avions obtenus en 2009 lors d'un suivi hebdomadaire à l'usine pendant toute la campagne de production sur plusieurs matrices (jus brut, bagasse, résidus solides, sucres), à savoir une élimination de la chlordécone par les résidus solides et la bagasse, liés aux procédés de transformation (en particulier la filtration des jus qui permet d'éliminer les parties fibreuses) et à l'affinité de la chlordécone pour les matières organiques. Les sucres ont toujours montré une non détection de la chlordécone pour l'ensemble des analyses réalisées lors de ce suivi, alors que la bagasse et les résidus solides étaient contaminés. »

 Pour l’instant aucune autre recherche n’étant connue, nous n’avons que cette information à diffuser. En conclusion, notre sucre est réputé être de qualité. Sik nou sé ta nou !

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles récents

Le rapport de la Cour des Comptes qui révèle une utilisation plus que suspecte de l'argent public par le CEREGMIA (Centre d’Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique

Margaret Papillon est née sous la dictature Duvaliériste.

Un vent de scandale souffle sur l’Université Antilles Guyane depuis que le rapport 2012 de la Cour des Comptes,  consacré à la gestion de l’UAG sur la période 2005-2010,  a été connu.

Pages

« < 229 230 231 232 233 »