Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L’affaire a été révélée par la presse, suite à un testing commandé par la ville de Villeurbanne (Rhône), en partenariat avec le Défenseur des droits, Jacques Toubon. Les banques parmi les enseignes les plus connues ont été testées : Banque populaire, BNP Paribas, Caisse d’épargne, CIC, Crédit agricole, Crédit coopératif, LCL, Société générale et, uniquement pour le prêt immobier, Crédit foncier, Crédit Mutuel, HSB et La Banque postale. Le constat est sans détour : Les Noirs et les personnes d’origine maghrébine ne reçoivent pas le même accueil. Ça on le savait déjà. Mais si le Code Noir de Colbert n’est pas la bible des organismes financiers, son esprit souffle sur les banques françaises : Les Blancs bénéficient d’une offre plus attractive, en particulier sur le taux d’intérêt. Le CRAN demande sans plus tarder, « à être entendu par le Ministre de l’économie et des finances et par la fédération bancaire de France, afin que ces discriminations cessent immédiatement, que des sanctions soient prises et qu’un plan national d’accès au crédit soit mis en place pour remédier à ce problème. » 

Le Progrès, vient de publier les résultats d’un testing réalisé par la ville de Villeurbanne en partenariat avec le Défenseur des Droits.

L’objectif de ce testing était de déterminer si les banques avaient des pratiques discriminatoires dans l’attribution des crédits immobiliers et de création d’entreprise. 

Selon le journal, Le Progrès du 21 septembre, le résultat est sans appel :

« Des risques de discriminations avérés » : c’est la conclusion du testing, inédit en France, qu’a fait réaliser la Ville de Villeurbanne sur les discriminations dans l’accès au prêt immobilier et au prêt à la création d’entreprise.

Avant de rentrer dans le fond de ce triste constat, il faut remercier la ville de Villeurbanne et le Défenseur des Droits qui ont oeuvré pour apporter les preuves de ces comportements honteux, dénoncés depuis longtemps par les victimes et les associations, notamment le CRAN. 

Comme le secteur de l’immobilier, le secteur bancaire discrimine. Malgré l’évidence des résultats réalisés sous l’égide du Défenseur des Droits, ces mêmes banques se permettent de contester les faits en remettant en question la méthode du testing reconnue comme mode preuve tant sur le plan pénal que civil dans le domaine de la discrimination. 

Ce déni de réalité nous invite à penser que ces banques soutiennent et protègent ces infractions pénales au lieu de travailler en collaboration avec le Défenseur des Droits pour éliminer ces délits. En outre, elles devraient s’excuser à l’égard de tous les clients qui n’ont jamais eu de réponse à leurs nombreuses demandes de crédits immobiliers ou de création d’entreprise alors que leurs dossiers étaient très bons. 

Ce comportement discriminatoire est honteux et inadmissible. Dans l’un des exemples donnés, toutes choses égales par ailleurs, pour un couple de Français noirs, le coût du crédit était plus élevé de 25 000 euros que pour le couple de français blancs.

Ainsi, pour ces banques, il semblerait non pas qu’on ne prête qu’aux riches, mais qu’on ne prête qu’aux riches blancs. Certes, l’argent n’a pas d’odeur pour rentrer dans les coffres des banques, mais ces mêmes institutions financières lui donnent des yeux pour discriminer des citoyens. 

Sans plus tarder, le CRAN demande à être entendu par le Ministre de l’économie et des finances et par la fédération bancaire de France, afin que ces discriminations cessent immédiatement, que des sanctions soient prises et qu’un plan national d’accès au crédit soit mis en place pour remédier à ce problème. 

 

Contact
Joanes Louis

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

L’information était apparue sur le Net, suivie de démentis.

La lecture du journal anglais « Dailymail » de ce lundi 4 août 2014, frappe de stupeur.

Le gouvernement des Bahamas a considéré comme  «malheureux» le commentaire qui aurait été fait par de hauts fonctionnaires de l'Association Grand Bahama des droits de l

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »