Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le gouvernement de la Dominique a déclaré être en pourparlers avec un groupe d'entreprises françaises sur la deuxième phase du projet d'énergie géothermique de l’île. Le ministre de l'Énergie, Ian Douglas, a annoncé que les discussions avec le Consortium d'investissement français (FIC) sont bien avancées « pour former une coentreprise avec le gouvernement de la Dominique pour la poursuite du développement du projet d'énergie géothermique.»

« Nous venons de terminer ce qu'on appelle la phase exploratoire où nous avons exploré la source de la puissance et nous devons traiter avec DOMLEC (Dominique Electricity Company) parce DOMLEC est notre unique distributeur d'énergie. »

Le ministre a ajouté que DOMLEC est propriétaire du réseau et que le gouvernement et le Consortium d'investissement français sont en négociations avec la compagnie d'électricité. 

« Nous devons former une entreprise locale pour réellement commencer la phase de production, donc dans l'ensemble nous croyons que nous sommes en bonne voie », a déclaré Ian Douglas.

La Dominique a dépensé plus de CE 33 M $ (un dollar CE = 0,37 $ US cents) dans le développement de la première phase de l'industrie géothermique. Le gouvernement de Roosevelt Skerrit a promis que le programme géothermique aidera l'île à régler un certain nombre de questions dans l’avenir, y compris une réduction des coûts de l'énergie.

Ian Douglas, a dannoncé jeudi à la radio, que la législation relative à l'élaboration du projet géothermique sera votée au Parlement plus tard cette année. « Certaines de ces questions doivent figurer dans le projet de loi de développement de la géothermie, c’est pour cette raison que nous avons retardé le projet de loi, jusqu'à ce que toutes les parties soient satisfaites. Nous allons maintenant être en mesure de présenter le projet de loi au parlement »

Le ministre de l'Énergie a précisé que des discussions sont également en cours avec la Banque mondiale et le gouvernement français, au sujet du financement du projet. « Les négociations sont en cours à différents niveaux », a expliqué le ministre,  rejetant les affirmations des médias selon lesquelles le projet aurait été abandonné.

En 2013, EDF qui était partie prenante du projet de la Dominique s'était brusquement retiré, évoquant des raisons financières. 

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Dès jeudi matin, le Centre de recherche sismique (SRC) de l'Université des West Indies, a émis une alerte orange pour le volcan sous-marin Kick'em Jenny.

Une réunion de coordination des opérations concernant l’enlèvement et le traitement d’urgence des Véhicules Hors d’Usage (VHU) sur le territoire Martiniquais, s'est tenue ce vendredi 12 Septembre à

Hier mardi 23 août, des militants de l'Association écologiste ASSAUPAMAR se sont mobilisés dans le Port de Fort-de-France pour empêcher la sortie du convoi exceptionnel

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

1 2 3 4 5 »