Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Premier ministre d'Haïti a démissionné, après de violentes manifestations anti-gouvernementales à cause des élections retardées. « Je quitte le poste de Premier ministre ce soir avec un sentiment d'accomplissement », a déclaré Laurent Lamothe dans un discours télévisé. Les manifestants avaient appelé le Président Michel Martelly et Laurent Lamothe, à démissionner.

Dans son discours télévisé, Laurent Lamothe a déclaré : « Ce pays a subi une transformation profonde et dynamique et un véritable changement au profit de son peuple ». Mais le Président et lui n'avaient plus d'autre choix, pour que le pays retrouve le calme. La violence est montée d'un cran quand au cours de la manifestation de vendredi, les troupes de maintien de la paix des Nations Unies ont ouvert le feu sur la foule qui marchait à travers Port-au-Prince, en direction du Palais national. Samedi un homme a été abattu au cours des manifestations dans la capitale.

                                                      

Le mandat du Parlement expire en Janvier, et l'opposition craignait que sans la tenue des élections, le Président Martelly gouverne par décret.

Une commission mise en place pour sortir de l'impasse, a déclaré vendredi que M. Lamothe devrait démissionner. Michel Martelly avait déclaré plus tôt qu'il acceptait les conclusions de la commission.

Le Président Martelly devrait rencontrer lundi des représentants du gouvernement pour discuter du rapport de la commission qui a également recommandé la dissolution conseil électoral d'Haïti et la libération des prisonniers politiques.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Washington, 17 décembre - Les Etats-Unis appellent à des élections en Haïti, dès que possible.

Le bureau du Président Michel Martelly a annoncé le report des élections, qui sont déjà en retard de trois ans.

Catherine Conconne, Première vice-présidente PPM du Conseil Régional de Martinique, adjointe au maire de Fort-de-France, en charge de la sécurité de la capitale,  vient d’être co

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

La CGTM réagit à de fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux, appellant à une moblisation pour un mois, du 06 janvier au 06 février 2020.

Au cours de la séance plénière de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) du 26 novembre dernier, Yan Monplaisir a vivement critiqué les jeunes qui bloquent ré

Ce courrier signé d'Yves Hayot le 11 février 1992 à l'atention de Louis Mermaz, ministre socialiste de l'agriculture de l'époque, n'a plus de secret pour personne.

Pour son 75ème anniversaire, l’Union des Femmes de Martinique a invité Angela Davis. Une initiative qui a eu un immense succès.

Pour le mouvement politique Péyi-a, « désormais l'égalité, ce n'est plus d'élever les retrait

Pages

« < 1 2 3 4 5 »