Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Premier ministre de Sainte-Lucie,  Kenny Anthony, exhorte les  pays de la région à tenir compte des avertissements des scientifiques qui prévoient un tremblement de terre majeur,  qui pourrait provoquer un tsunami.

« Il y a beaucoup d’inquiétude dans les Caraïbes. Au cours des 24 deniers mois, il y a eu plusieurs petits tremblement de terre et les scientifiques nous ont avertis que notre région doit se préparer à un tremblement de terre majeur. » a déclaré  Kenny Anthony qui s’exprimait, au cours d’une cérémonie . Il a ajouté que son gouvernement a accepté un don de 10 000 dollars du Chili,  après les destructions causées par les pluies diluviennes pendant la la période de Noël.

Le Premier ministre de Sainte Lucie a  déclaré avoir,  ces derniers jours, demandé aux services compétents d’intensifier leurs efforts pour sensibiliser la population aux risque de tremblement de terre et de tsunami.

Le 19 février dernier, un tremblement de terre de magnitude 6,5 a été ressenti dans plusieurs pays de la Caraïbe. La Barbade , la Martinique , la Dominique, la Guadeloupe, la Grenade , Sainte-Lucie et Saint-Vincent ont été réveillés par ce séisme qui n’a duré que 15 secondes, sans faire de dégâts.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Hier la pluie qui a touché une zone commerciale et des quartiers de la Jamaïque, a donné un aperçu des effets de l'ouragan Matthew.

Grenade et d'autres Etats membres de l'Organisation des États des Caraïbes Orientales (OECO) vont bénéficier de 10,6 millions d’euros, dans le cadre d’un programme de l’AMC, l'Alliance mondiale pou

Saint Lucia Electricity Services Limited (LUCELEC) va bientôt commencer le processus de construction d'une centrale solaire de 3,2 mégawatts.

Pages

« 3 4 5 6 7 »

Articles récents

Les responsables de l'empoisonnement au chlordécone des populations de Martinique ne peuvent plus vendre tranquillement.

Pour le CNCP (Comité National des Comités Populaires), le Président démissionnaire du Chili, Évo Morales a été chassé du pouvoir, victime de la stratégie des classes dominantes prédatrices.

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

Pages

« < 3 4 5 6 7 »