Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité
Tags: 

A la veille des élections municipales, tous les coups sont permis. En Martinique comme ailleurs, souvent faute d’arguments pour convaincre les électeurs, la mise à mort médiatique des opposants est la règle. Les partis au pouvoir ayant plus de moyens financiers, et surtout quand ils financent les médias, diffusent largement des contre-vérités.  Le MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais)  principal opposant au PPM  (Parti Progressiste Martiniquais)  au pouvoir, a du mal à se faire entendre, voir  ou lire dans les médias financés. N’en faisant pas partie, Free Pawol se sent libre de publier ce communiqué du MIM.

COMMUNIQUÉ

Depuis plusieurs semaines, à l’approche des échéances électorales de Mars 2014, des médias comme KMT ou des blogs, proches du PPM, laissent entendre qu’Alfred MARIE-JEANNE serait mis en examen. Cette information est fausse et mensongère.

Comme tout un chacun le sait, la Cour d’appel a annulé la mise en examen d’Alfred MARIE-JEANNE. Pour rappel, le 8 Février 2013, Alfred MARIE-JEANNE avait été convoqué par le Juge d’Instruction du Tribunal de Grande Instance de FORT-DE-FRANCE et mis en examen dans le dossier de la construction d’une école à la Dominique. Les avocats d’Alfred MARIE-JEANNE avaient saisi la Cour d’appel d’une demande en nullité de cette mise en examen.

Saisie de cette requête, la Chambre de l’Instruction de la Cour d’appel de Fort-de-France a, par arrêt du 9 Juillet 2013, annulé la mise en examen d’Alfred MARIE-JEANNE, suivant d’ailleurs en cela les réquisitions de l’Avocat Général près cette Cour.

L’annulation de la mise en examen d’Alfred MARIE-JEANNE signifie que cette mise en examen a été réduite à néant. Les personnes qui évoquent cette mise en examen annulée comme si elle avait survécu,  s’exposent à des poursuites judiciaires.

Force est de constater que les adversaires politiques d’Alfred MARIE-JEANNE, du MIM et de ses alliés (relayés en cela par les médias qu’ils subventionnent ou qui leur sont proches politiquement), sont en si mauvaise posture qu’ils essayent de ressusciter une mise en examen nulle…

Le MIM dénonce cette manœuvre déloyale grossière à l’approche d’échéances électorales, qui a pour unique but de tromper et manipuler le peuple martiniquais.

Fort-de-France, le 5 Mars 2014

Sandrine SAINT-AIME

Membre du Comité national du MIM  - Secrétaire du Parti en charge des questions juridiques

 

 

 

 

 

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Catherine Conconne, Première vice-présidente PPM du Conseil Régional de Martinique, adjointe au maire de Fort-de-France, en charge de la sécurité de la capitale,  vient d’être co

Que peut-on demander à un élu, à un Parlementaire pour qui on a voté, sinon de s’occuper de la vie du pays, des réalités quotidiennes de ses électeurs ?

Le maire de la ville du Lamentin, Pierre Samot,  est à 80 ans le candidat le plus âgé en Martinique, pour ces élections municipales de mars 2014. Ce dissident communiste élu depu

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »