Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le médecin missionnaire américain, qui avait été traité avec succès pour Ebola contracté en Afrique,  est de retour à l'hôpital pour une infection des voies respiratoires. Les médecins ne croient pas à une récidive du virus, mais le Dr Richard Sacra a été placé en isolement.

L’UMass Memorial Medical Center a déclaré dans un communiqué, que le Dr Richard Sacra a été hospitalisé samedi pour mise en observation et est dans un état stable. Il a une toux et une conjonctivite d’après les responsables hospitaliers.

Le Dr Sacra restera à l’isolement jusqu’à ce que les médecins aient confirmation qu'il n'est pas infecté par le virus. Des tests ont été effectués par l’U.S. Centers for Disease Control and Prevention et les résultats seront connus lundi.

«Nous isolons le Dr Sacra pour faire preuve de prudence, en attendant la confirmation définitive de sa maladie, » a déclaré le Dr Robert Finberg, qui dirige l'équipe médicale. « Nous pensons qu'il est très peu probable qu'il s’agisse d’ Ebola. Nous soupçonnons une infection des voies respiratoires supérieures. »

Le Dr Richard Sacra était retourné au Massachusetts le 25 septembre, après des semaines de traitement dans un hôpital du Nebraska. Il a passé la majeure partie des deux dernières décennies, au Libéria, avec un groupe de missionnaires.

Bruce Johnson, président du groupe missionnaire SIM Etats-Unis, a déclaré dans un communiqué avoir eu des nouvelles du Dr Sacra qu’il a pu voir en salle d'urgence de l'hôpital samedi matin. Il s’est rendu à l’hôpital à cause d’une toux et d’une fièvre persistante et craignait de développer une pneumonie. B. Johnson a précisé que le Dr Sacra a été transféré à l’UMass Memorial pour observation, par mesure de précaution et conformément aux lignes directrices du CDC. (Le Centre le développement et diffusion d'orientations de santé publique, fondées sur les meilleures informations disponibles.)

Johnson a déclaré que le Dr Phil Smith de la Nebraska Medical Center, où Sacra a été traité, a déclaré que la récente maladie virale de Sacra a abaissé son système immunitaire, mais ses symptômes actuels ne sont pas ceux de quelqu'un qui souffre d'Ebola.

« Le Dr Sacra a fait bien d’aller à l'hôpital », a déclaré le Dr Phil Smith dans un communiqué. « Il a été fragilisé ces derniers mois et il voulait être sûr que sa maladie respiratoire ne s’est pas aggravée. Etant médecin lui-même, il sait l'importance des soins préventifs. »

 

 

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Centre de Contrôle et de Prévention (CDC) américain a averti que l'épidémie de chikungunya dans les pays des Caraïbes et d'Amérique centrale et du Sud continue de se

L'Organisation Panaméricaine de la Santé ( (OPS ) a déclaré qu'il n'y a pas eu de transmission endémique de la rougeole dans les Amériques, y compris les Caraïbes, depuis 2002 .

Cuba, les États-Unis et 32 autres pays américains ont approuvé un plan d'action pour éviter la propagation du virus Ebola sur leur continent.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La Poste distribue des masques p

L’affaire des violences policières infligées au jeune militant anti-Chlordécone, Kéziah Nuissier, le 16 janvier 2020 devant le commissariat de Fort-de-France, entrera d

Au nom de la Confédération des Moyennes et Petites entreprises, Manuel Baudoin fait des propositions pour affronter la seconde vague de la pandémie du Covid 19 en Martinique, où les décisions appar

Il aura fallu la mobilisation de l’Assaupamar rejointe par d’autres militants écologistes et activistes, pour que le maire de Schœlcher sache que dans sa ville on massa

Le Secrétaire Général de la CGTG, Jean-Marie Nomertin, a été convoqué à la gendarmerie le samedi 17 octobre dernier.

Pages

1 2 3 4 5 »