Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le président Donald Ramotar a appelé lundi les Guyaniens de tous les horizons à s'unir pour la réussite socio-économique du pays, à l'occasion du 45ème anniversaire de son indépendance. Dans un message à la nation, Donald Ramotar, qui devra affronter l'élection générale le 11 mai prochain, a déclaré qu'il est important de « rappeler et saluer l'héroïsme, les sacrifices et l'abnégation de notre peuple, qui a permis à tous de vivre dans cette démocratie forte et dynamique.»

« Nous nous souvenons et nous saluons nos frères et sœurs du pays et nos amis à travers le monde, dont la solidarité nous a permis de vaincre le colonialisme et d'établir cette République. Tous, à travers leurs luttes déterminées, ont assuré au Guyaniens d'aujourd'hui, plus qu'à n' importe quel moment d'avant, de jouir du droit de vivre dans un pays juste, uni et prospère.» 

Il a ajouté, nous avons besoin de tous les ressortissants de notre pays pour construire une vie meilleure pour tous, pour « travailler en étroite collaboration avec tous les secteurs de notre société ».

« Nous renouvelons notre engagement en ce 45e anniversaire de notre République et nous sommes également fiers de célébrer le progrès que nous avons accompli depuis 1970 et plus encore depuis 1992, vers une vie meilleure pour tous et une société plus unie. Nous renouvelons notre engagement en sachant qu'aujourd'hui est mieux qu'hier et que demain apportera encore plus de joie qu' aujourd'hui.»

Ramotar a déclaré que depuis que son Parti progressiste populaire civique (PPPC) est arrivé au pouvoir « nous avons contribué à restaurer la dignité de tous les Guyaniens à travers l'accès aux services de base auparavant refusée,  à ouvrir les portes de l'éducation, à rendre possible les opportunités économiques qui ont été créés. L'accélération de la croissance économique de notre pays a crée des ressources pour l'amélioration de la vie de toutes nos communautés. Nos politiques et nos programmes sont tous basés sur la recherche d'une société juste dans laquelle les individus et les communautés sont libres de pratiquer leurs croyances, leurs traditions et leurs cultures, sans crainte.»

Le président a ajouté que le gouvernement est « conscient que certains des héritages du passé continuent de défigurer notre nation. Nous n' avons pas entièrement éliminé le cancer de la pauvreté de notre société, mais nous nous dirigeons lentement vers la construction d'une société véritablement égalitaire. Nous avons encore des défis à surmonter.

Nous renouvelons notre promesse d'une vie meilleure pour tous, nous devons travailler ensemble. Je vous invite donc tous les Guyaniens, à renouveler notre engagement à travailler ensemble sur les grands défis de notre pays.

« Compagnons Guyaniens, nous devons nous consacrer à la construction d'une nation cohésive, toujours travailler pour créer une identité commune de Guyaniens, unis dans la diversité, unis par la même vision de créer une société harmonieuse, fondée sur des valeurs universelles.» 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le maire de la ville du Lamentin, Pierre Samot,  est à 80 ans le candidat le plus âgé en Martinique, pour ces élections municipales de mars 2014. Ce dissident communiste élu depu

La capitale qui se meurt après plus de 50 ans de gestion PPM et le pays qui stagne avec le même PPM à la tête des collectivités départementale et régionale semble bien irriter de nombreux M

La Dominique célèbre le 36e anniversaire de son indépendance politique d’avec la Grande-Bretagne, avec le traditionnel défilé militaire et un message du Premier ministr

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »