Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les gouvernements du Guyana et de la République populaire de Chine ont signé samedi un protocole d'entente, qui permettra de former les médecins locaux par des équipes médicales chinoises. 



Le ministre de la Santé le Dr Bheri Ramsaran, qui a signé au nom du gouvernement du Guyana le protocole d'entente, a déclaré que celui-ci s'inscrit dans le prolongement d'un accord bilatéral, qui jette les bases d'une interaction plus forte entre les deux pays. 



Le ministre de la Santé de la Chine, Li Bin, a rappelé que les deux pays ont eu une relation de longue date et que le gouvernement chinois veut travailler en collaboration avec le Guyana dans d'autres domaines de développement, notamment celui les infrastructures. 

«Je crois que dans le cadre des efforts déployés par les deux gouvernements le partenariat apportera de nouvelles réalisations», a dit Li Bin. 



C'est la première visite d’un ministre chinois de la santé au Guyana après que de nombreuses délégations chinoises soient venues en visite dans le pays.  Le ministre de la Santé du Guyane a déclaré que 
«Le gouvernement du Guyana est très reconnaissant de l'aide du gouvernement chinois.»


Si le protocole d’entente n’est signé que pour une période de 5 ans, le gouvernement du Guyana a dit espérer élargir la formation à la chirurgie, puisque les deux pays souhaitent poursuivre leur collaboration.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le responsable du Service Médical de la Santé de Sainte-Lucie, le Dr Sharon Belmar-George, a déclaré que le pays a décidé d’améliorer sa capacité à répondre à une menac

Le puissant Syndicat des travailleurs des champs pétrolifères (OWTU) a empêché mardi ses membres de décharger un navire en provenance d'Afrique de l'Ouest, en disant

Moins alarmiste que Marisol Touraine, la ministre de la Santé en France, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) « ne

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »