Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

En présence du Secrétaire Général de l’OEA (Organisation des États Américains), José Miguel Insulza et du Président de la République d’Haïti, Michel Martelly, le ministre des Affaires étrangères, Duly Brutus, a signé mercredi 25 juin 2014,  la Convention interaméricaine contre le racisme, la discrimination raciale et les formes connexes d’intolérance et la Convention interaméricaine contre toutes les formes de discrimination.

Le ministre haïtien des Affaires étrangères a déclaré que son pays se place à l'avant-garde de la lutte contre le racisme et la discrimination raciale dans la région. Il a rappelé qu’«Haïti a été le pays pionnier dans la lutte contre le système de l'esclavage colonial. »

Le Secrétaire général de l’OEA a expliqué que les deux conventions de l'accord donnent une définition contraignante de la discrimination indirecte, la discrimination multiple ou aggravée, et l'intolérance. "Ils protègent également tous les êtres humains contre toute forme de racisme, de discrimination raciale et des actes d'intolérance dans tous les aspects de leur vie publique ou privée."

Le chef de l'OEA a également exhorté les Etats membres qui ne l'ont pas encore fait à signer et à adopter les deux accords.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

L’article de Médiapart, concernant les détournements de fonds européens, de millions d’euros,  constatés par la Cour des Comptes dans la gestion du CEREGMIA,  a fait le buzz sur les réseaux sociaux

L'Eglise Catholique Romaine de Sainte-Lucie a confirmé lundi que le prêtre avait été retiré du ministère «avec effet immédiat» après avoir eu une relation avec un paroi

Un médecin Nigérian, qui n’est pas allé en Afrique ces cinq dernières années, a provoqué une grande frayeur à l’aéroport international Piarco de Trinididad, où il est arrivé de Londres, par un vol

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »