Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

En présence du Secrétaire Général de l’OEA (Organisation des États Américains), José Miguel Insulza et du Président de la République d’Haïti, Michel Martelly, le ministre des Affaires étrangères, Duly Brutus, a signé mercredi 25 juin 2014,  la Convention interaméricaine contre le racisme, la discrimination raciale et les formes connexes d’intolérance et la Convention interaméricaine contre toutes les formes de discrimination.

Le ministre haïtien des Affaires étrangères a déclaré que son pays se place à l'avant-garde de la lutte contre le racisme et la discrimination raciale dans la région. Il a rappelé qu’«Haïti a été le pays pionnier dans la lutte contre le système de l'esclavage colonial. »

Le Secrétaire général de l’OEA a expliqué que les deux conventions de l'accord donnent une définition contraignante de la discrimination indirecte, la discrimination multiple ou aggravée, et l'intolérance. "Ils protègent également tous les êtres humains contre toute forme de racisme, de discrimination raciale et des actes d'intolérance dans tous les aspects de leur vie publique ou privée."

Le chef de l'OEA a également exhorté les Etats membres qui ne l'ont pas encore fait à signer et à adopter les deux accords.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Steve Gadet,  Maître de Conférence à l’Université des Antilles et de la Guyane, découvre Haïti et il le dit lui même, « avec l’humilité du nouveau venu ».

Présent au 36e Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CARICOM, qui s’est tenu à Bridgetown (Barbade), le Président de la R

Le dossier du CEREGMIA ne finit plus d’occuper l’actualité.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »