Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

« Alisette va rejoindre ton ami Mawad et je vais te faire une fiche S kréol comme S….pe ».
Ce n’est pas un représentant du Front National qui écrit ces mots nauséabonds, mais Camille Chauvet, conseiller régional PPM. En faisant référence à Mawad et à une fiche S, il assimile Madame Ben Mohamed aux terroristes. Même s’il se trompe d’une lettre, puisque le logeur à Saint-Denis de deux auteurs des attentats de Paris, a pour prénom « Jawad ». Le conseiller régional qui ne cache pas son appartenance à la franc-maçonnerie, déverse une nouvelle fois sa misogynie sur une femme, une mère de famille, grand-mère et arrière grand-mère, la traitant de
 « S...pe.» Elle a juste osé commenter, sans approuver, un de ses posts sur Facebook. Alisette Ben Mohamed est née en Guadeloupe d'une mère guadeloupéenne, d'un père tunisien d'où son nom et elle a épousé un Martiniquais. Elle vit en Martinique depuis une quarantaine d'années et pour la première fois, son nom de jeune fille lui lui est envoyé comme une injure par cet élu du Parti Progressiste Martiniquais, créé par l’humaniste Aimé Césaire. 

 

Camille Chauvet qui est habitué à insulter les femmes, et qui s’est déclaré « soldat » de Serge Letchimy, est pourtant reconnu comme étant digne de représenter les femmes et les hommes de ce pays au sein de la Collectivité Unique de Martinique. Il figure en 9ème position sur la liste EPMN  (Ensemble Pour une Martinique Nouvelle), conduite par Serge Letchimy. 

Il y a quelques mois, Corinne Mencé-Caster, présidente de l'Université des Antilles, qui a osé déposer plainte suite au rapport de la Cour des Comptes révélant des détournements de millions d'euros de fonds européens au sein du CEREGMIA, a été la cible de ses insultes. Les mots les plus durs ont été employés pour qualifier celle qui attaquerait injustement ses amis innocents. Pendant plusieurs jours on a pu voir sur sa page Facebook le visage de la président de l'Université, remplacé par une tête de chien, sur une photo prise aux cotés du Président de la République, François Hollande. Il a fallu que le mécontentement soit exprimé de Matignon,  pour que Serge Letchimy demande enfin à son soldat d'enlever ce photomontage, qu'il n'a pas supprimé immédiatement.

Blessées et en colère les filles d’Alisette se sont rendues cet après-midi dans une gendarmerie où elles ont été entendues. Elles sont légitimement inquiètes après que leur mère ait été associée aux terroristes. Chantal Saint-Olympe très en colère, parle d’une mère qui leur a inculqué des valeurs de respect, d’honnêteté, de tolérance, et pour elle il n’est pas question de laisser passer : « Il est temps que  ce monsieur Camille Chauvet, responsable politique, candidat sur une liste qui veut représenter le peuple martiniquais, arrête de déverser insultes, injures, haine, gratuitement et impunément. »

Photo du post qui a été commenté par Mme Alisette Ben Mohamed

Pour cette mère de 4 enfants, grand mère de six petits enfants et arrière grand-mère de six autres petits, très impliquée dans la vie associative et sociale, qui a été conseillère municipale de la ville de Schoelcher, ses enfants veulent que la justice soit saisie. Madame Alisette Ben Mohamed déposera une plainte dans les prochains jours.

A quelques jours des élections pour la Collectivité Unique de Martinique où il espère siéger, on pouvait s’attendre à ce Camille Chauvet, élu de la République française, exprime d’autres sentiments que la haine, qui fait déjà tant de ravages.

Mais pourquoi devrait-il se taire quand ses outrages agissent comme un laisser-passer pour figurer sur cette liste qui voudrait nous inviter « Ensemble pour une Martinique Nouvelle ». On n’a aucune raison d’y croire !

 

Lisa David

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le TCSP qui n’en finit plus d’être opportunément essayé, a été mis en circulation sur les routes où les travaux commencés depuis nanni-nanan ne sont toujours pas achevé

Au Port de Fort-de-France hier soir, une soixantaine de militants écologistes ont été violemment bousculés, trainés par des gendarmes déchaînés. Ces militants n'étaient

Le « Comité Citoyen Marine Déwô » qui s’est constitué dès l’annonce de la venue de Marine Le Pen en Martinique pour son « opération

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Louis Boutrin lance une nouvelle provocation au monde syndical, en menaçant les agents grévistes du Parc Naturel Régional de les mettre au chômage.

Le chanteur et compositeur Manno Charlemagne qui avait été hospitalisé dans un hôpital de Miami Beach est décédé ce dimanche 10 décembre à l’âge de 69 ans, des suites

En consultant la presse sur le Net, on peut difficilement y échapper.

Après les vigiles, les chiens, puis la police, les grévistes du Parc Naturel auront eu droit à toutes les indignités, qui éclairent le pays sous un mauvais jour.

Le 25 juin 1805, vente, pour 850,0 Mardi, le Président de la Collectivité Territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne, a fait appel aux forces de l'Ordre, pour fair

Pages

1 2 3 4 5 »