Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le bulletin d'information du service de Veille et Sécurité Sanitaire de l'ARS (Agence Régionale de Santé) fournit des indications sur l'épidémie de Chikungunya aux Antilles. En Martinique « depuis le début de l’épidémie, 44 décès de patients hospitalisés et présentant une infection au virus du chikungunya ont été rapportés et évalués par les infectiologues du CHUM. Ils étaient tous indirectement liés à l’infection par le virus du chikungunya. D’autre part, 32 certificats de décès avec mention chikungunya dans l’une des causes de décès ont été comptabilisés pour des personnes décédées à domicile ou en maison de retraite. »

  

Depuis début décembre 2013 (S2013-49) et jusqu’en semaine S2014-46 (semaine du 10 au 16 novembre 2014), le nombre total estimé de cas cliniquement évocateurs de chikungunya ayant consulté un médecin généraliste est de 70 860. 

Une bonne nouvelle quand même, le bulletin annonce que :

«La distribution temporelle des cas hospitalisés suit la même tendance que celle des cas cliniquement évocateurs de chikungunya vus en médecine de ville, avec une nette tendance à la baisse du nombre hebdomadaire de cas hospitalisés enregistrés depuis plusieurs mois.»

« Les communes les plus touchées sont dans l’ordre décroissant le Diamant, Trois Ilets et Trinité (plus de 3 fois la moyenne départementale), puis les communes du Marin, de Case-Pilote et de Sainte-Anne (environ 2 fois la moyenne départementale).»

Et les plus chanceux habitent Sainte-Marie et le Précheur où aucun cas n'a été rapporté.

La conclusion de l'ARS : 

«L’épidémie de chikungunya se poursuit en Martinique, avec une baisse du nombre de cas cliniquement évocateurs qui se confirme au cours des quatre dernières semaines. La Martinique est en phase d’épidémie en décroissance.»

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les médecins hospitaliers, comme les syndicats des personnels soignants, n'arrêtent plus de tirer la sonnette d'alarme, mais le gouvernement laisse mourrir l'hôpital en Martinique.

L'Agence Régionale de la Santé a déclaré ce vendredi un décès lié au virus Zika.

 

L’OMS s’était jusqu’à présent montré moins alarmiste que la ministre française de la Santé, Marisol Touraine.

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »