Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le gouvernement des Bahamas a considéré comme  «malheureux» le commentaire qui aurait été fait par de hauts fonctionnaires de l'Association Grand Bahama des droits de l'homme (GBHRA), comparant le centre de rétention Carmichael Road à Nassau, à un camp de concentration allemand.

Depuis que le gouvernement des Bahamas a décidé d’une nouvelle politique d’immigration, entrée en vigueur le 1er novembre 2014, le pays est très critiqué par les organisations des droits de l’homme.  Des dizaines d'enfants d’origine haïtienne sont détenus dans le centre de rétention Carmichael, arrêtés avec leurs parents. Des enfants nés aux Bahamas et qui sont souvent expulsés avec leurs parents. Le gouvernement des Bahamas est accusé de pratiquer une politique xénophobe contre les Haïtiens.

Quelques 50 000 Haïtiens vivaient à Nassau, la capitale des Bahamas, en 2013, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).  Le pays a connu en 1957 un grand flux de migrants haïtiens qui ont quitté leur pays à l’arrivée au pouvoir de François Duvalier «Papa Doc».

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Tout a été fait pour que les grosses affaires de détournements de fonds du CEREGMIA ne soient pas sur la place publique.

Les chefs religieux ont, ce vendredi, appelé l’environnementaliste, le Dr Wayne Kublalsingh a arrêter sa grève de la faim.

Cuba a autorisé la construction de la première nouvelle église catholique du pays en 55 ans,  a déclaré ce lundi l'église.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »