Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Depuis la tentative de putsch du 15 juillet en Turquie, le pouvoir en place mené par le président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan qui a instauré l’état d’urgence, multiplie les arrestations, limogeages, purges, qui s’étendent dans tous les domaines de la société. Des milliers de personnes sont touchées. 130 organes de presse ont été fermés, des mandats d’arrêts lancés contre des journalistes soupçonnés d’avoir des liens avec les putschistes. Des militaires, policiers, enseignants, fonctionnaires, magistrats sont arrêtés, révoqués ou suspendus. Une véritable chasse aux sorcières est lancée et partout des organisations des Droits de l’homme, syndicats s’inquiètent. C’est le cas des syndicats de magistrats, d’avocats et des Barreaux de France. En Martinique, le Barreau s’associe à leur communiqué pour le respect de l’Etat de Droit en Turquie.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La loi sur la ratification de l’Université des Antilles a été adoptée aujourd’hui 19 février, à l’Assemblée Nationale. L'amendement de Serge Letchimy et Victorin Lurel n'a pas été retenu.

Les hostilités sont bien ouvertes en Guadeloupe pour faire exploser l'Université des Antilles, comme le sous-entendait le Député et président du Conseil Régional de Gua

La décision du Tribunal de commerce de Fort-de-France d'accorder la cession des actifs de la SOCOPMA à la société MAIA (Marché Agricole d’Intérêt Antillais), pour la so

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »