Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

Si l'Atrium a pu présenter un bilan positif de ses activités et un budget en équilibre, l'institution culturelle reste sous le vent de la haine qui s'est déchainé il y a quelque mois quand un comédien, Hervé Deluge, a foncé dans le hall du bâtiment avec son véhicule. Le hasard a voulu que ce jours-là, aucun membre du personnel, ni aucun visiteur ne se trouve à cet endroit. Le Conseil d'Administration dénonce dans un communiqué, « un harcèlement généralisé à l’égard des employés de cette structure qui a pour point de départ, le drame survenu le 13 février dernier lorsqu’un artiste a « foncé » dans le hall de l’établissement avec son véhicule, provoquant d’importants dégâts matériels. L’affaire est passée en justice, les faits ont été condamnés mais un esprit de haine et de vengeance continue d’animer un petit groupe de personnes à l’encontre de l’établissement et de son personnel. »

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles récents

Vendredi 31 janvier 2014 se tenaient les derniers préparatifs pour l’entrée dans la nouvelle année lunaire du cheval de bois, le soir même à minuit.  A Tahiti, le passage au nouvel an chinois se fê

Pages

« < 211 212 213 214 215