Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

Si l'Atrium a pu présenter un bilan positif de ses activités et un budget en équilibre, l'institution culturelle reste sous le vent de la haine qui s'est déchainé il y a quelque mois quand un comédien, Hervé Deluge, a foncé dans le hall du bâtiment avec son véhicule. Le hasard a voulu que ce jours-là, aucun membre du personnel, ni aucun visiteur ne se trouve à cet endroit. Le Conseil d'Administration dénonce dans un communiqué, « un harcèlement généralisé à l’égard des employés de cette structure qui a pour point de départ, le drame survenu le 13 février dernier lorsqu’un artiste a « foncé » dans le hall de l’établissement avec son véhicule, provoquant d’importants dégâts matériels. L’affaire est passée en justice, les faits ont été condamnés mais un esprit de haine et de vengeance continue d’animer un petit groupe de personnes à l’encontre de l’établissement et de son personnel. »

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le chef de la police nationale, le général Manuel Castro Castillo, s’est rendu hier, dans l'après-midi, sur les lieux de l'assassinat de l'immigrant haïtien dont le cor

Ce 8 mars, à Washington, le président de la Banque interaméricaine de développement (BID), Luis Alberto Moreno, dans un message pour marquer la Journée internationale de la femme, a appelé à l'égal

Dès 6 heure ce matin, les plus déterminés à empêcher le retour des protagonistes du CEREGMIA s’activaient pour installer poubelles, pneus et autres objets à l’entrée de

Pages

« 103 104 105 106 107 »

Articles récents

Dès 6 heure ce matin, les plus déterminés à empêcher le retour des protagonistes du CEREGMIA s’activaient pour installer poubelles, pneus et autres objets à l’entrée de

Conformément aux engagements pris pendant la campagne électorale de mars 2014, « L'Union pour le changement à Fort-de-France » menée par Francis Carole, a tenu une conf

La 15ème Conférence du Barreau de Fort-de-France aura lieu au Palais des Congrès de Madiana, le Vendredi 29 mai, à 9 heures.

Un an après que le conseil de discipline se soit réuni à Toulouse, pour statuer sur le cas des trois enseignants au coeur du scandale du CEREGMIA, aucune décision n’est intervenue.

Par lettre en date du 12 Mai 2015, le Chef de Cabinet de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur m'informe que : « Le ministre, qui a pris connaissance de votre correspondance avec attention, m'

Pages

« < 103 104 105 106 107 »