Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'armée israélienne a tué ce mercerdi Ziad Abu Ein, le ministre palestinien chargé du dossier de la colonisation. Ce meutre porte en lui toute la cruauté de cet Etat juif qui n'a qu'une volonté, celle de continuer à s'approprier jusqu'au dernier centimètre, la terre de Palestinie. L'acceptation par les nations dites civilisées, du récent massacre de Gaza, a renforcé le gouvernement d'extrême droite du Premier ministre Netanyahu. Cette fois encore, la comédie de l'indignation sans suite est rejouée dans les grandes capitales occidentales, pendant que le peuple palestinien qui étouffe dans les bantoustans imposés par Israël, est bien décidé à se lever pour mettre définitivement fin à son cauchemar.

 

L'UE a appelé à «une enquête indépendante immédiate » sur la mort du ministre de l'Autorité palestinienne, Ziad Abou Ein, tué lors d'une d’une manifestation pacifique, visant à planter des oliviers pour protester contre la confiscation de dizaines d'hectares de terres du village de Turmus'ayya, au nord de Ramallah.

Des témoins affirment que le ministre a été frappé à coup de cross par des militaires et coté israélien l’explication est différente, Ziad Abou Ein serait mort d’une crise cardiaque.

                                                    

Des manifestations ont éclaté après ce meurtre, près du checkpoint de Qalandiya et dans le camp de réfugiés de Cisjordanie Jilazun, où  l’armée israélienne a déjà fait une autre victime, un garçon de 14 ans qui a subi de graves blessures après avoir été touché à la tête par une balle de caoutchouc.

Face au risque d’escalade, et aux réactions habituelles venant de l’Unin Européenne, de l’ONU et d’autres, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé, par la voix de son envoyé personnel, Isaac Molho, qu’Israël enquête sur l’incident.

L’autorité palestinienne a de son coté accepté de permettre à un médecin israélien de l'Institut Forensics Kabir Abu, de participer à l'autopsie.

Le Chef de la politique étrangère de l'Union Européenne, Federica Mogherini, a déclaré dans un communiqué que « les rapports d'utilisation excessive de la force par les forces de sécurité israéliennes sont extrêmement préoccupants. »

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon, a demandé à Israël « de mener une enquête rapide et transparente sur la mort du ministre palestinien. » Il a appelé « les deux parties à éviter l'escalade. »

Toujours la même hypocrisie qui domine quand les dits responsables de la planète refusent de désigner les vrais responsables des crimes, laissant la porte ouverte à tous les extrémismes qui naissent souvent de l’injustice.

Ziad Abou Ein dont l’autopsie est en cours, sera inhumé jeudi.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé trois jours de deuil et arrêtera tous les contacts et la coordination de la sécurité avec Israël.

Lisa David

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Conseil National des Comités Populaires (CNCP) et de nombreuses organisations syndicales, au coté de la Communauté Palestinienne, invitent les Martiniquais à venir exprimer leur condamnation du

Alfred Marie-Jeanne, Président du Mouvement Indépendantiste Martiniquais, condamne le "génocide grandeur nature en Palestine".

Si la Martinique n'a pas encore réussi à attirer les touristes Allemands, ce n'est pas parce que le pays est inconnu là-bas.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Selon les chiffres de l'Agence Régionale de Santé de Guyane, qui annonçait mardi 2.593 cas confirmés de Covid-19, 8 décès et 15 patients en réanimation, la situation sanitaire continue à se dégrade

Par un courrier daté de mardi 2 juin, le Préfet Philippe Gustin et le Recteur Mostafa Fourar ont envoyé aux maires de Guadeloupe une mise en demeure de rouvrir les éco

Le mouvement International contre le Racisme invite la population à un « Gwan Sanblé, ce samedi 06 juin à 09 sur la Savane (à côté de la statue de Joséphine) contre le racisme, la négrophob

Pages

1 2 3 4 5 »