Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'ancien dictateur Jean-Claude Duvalier est mort le 4 octobre d'une crise cardiaque, sans avoir payé pour les crimes, les enlèvements, la torture de centaines de victimes de son sanglant règne de « Président à vie ». Un règne qui a duré 14 ans, le temps de piller le pays avant qu'il ne soit contraint à un exil doré en France. Le dictateur est mort et il se trouve un homme, l'actuel Président Mathelly, qui prétend lui rendre un hommage national. Insupportable injure à l'histoire que des intellectuels veulent éviter pour ne pas semer la honte sur le pays, pour respecter les enfants des victimes qui attendent encore que la justice condamne les coupables, les complices de Duvalier encore vivants.

André Lucrèce, écrivain martiniquais, a relayé ce texte du peintre, photogtraphe et écrivain Gérald Bloncourt. Un appel pour se lever contre l'ignominie.

APPEL SOLENNEL de Gérald BLONCOURT 

AUX ÉTUDIANTS DE JACMEL ET DE PORT-AU-PRINCE 

En 2007, j’étais invité par l’Université d’Haïti aux événements qui rendaient hommage à Jacques Roumain.

Je vous ai rencontré. Nous avons beaucoup parlé, discuté. Quelques-uns d’entre vous me demandaient que faire ? devant l’incurie des gouvernants de l’époque.
Je répondais, instruisez-vous, cultivez-vous, organisez-vous,

patience …

Aujourd’hui 6 Octobre 2014 je vous demande de vous insurger contre les décisions de Martelly actuellement « président » d’Haïti, qui veut rendre hommage à l'ex-dictateur Duvalier. 

Il n’est pas question que cet assassin, poursuivi pour Crimes contre l’Humanité, soit honoré par les autorités de notre pays.

Je vous demande d’avoir le courage de vos aînés de 1946 qui au cours des Cinq Glorieuses ont mis à bas un pouvoir autoritaire et contraire aux intérêts de la nation.

Debout, jeunesse haïtienne. Joignez-vous au peuple, aux opposants, à tous les démocrates, à tous les patriotes et imposez le respect dû aux milliers de victimes, vilement torturées, liquidées dans les geôles de Fort-Dimanche et dans toutes les prisons du territoire.

Insurgez-vous contre ce pouvoir qui bafoue la mémoire des Jacques Stephen Alexis, Marc Romulus, et de tant d’autres patriotes !

Ne demeurez plus dans l’ombre ! Agissez !

Dommage qu’avec mes 88 ans je ne puisse être parmi vous !

Debout jeunesse étudiante !

Vive Haïti, Libre et Démocratique !

 

Gérald Bloncourt

6 octobre 2014

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Corinne Mencé-Caster est insultée depuis deux ans qu'elle a été élue à la tête de l'Université Antilles-Guyane, devenue Université des Antilles depuis le départ de la Guyane.

Les autorités haïtiennes continuent à rechercher 17 personnes, après avoir découvert les corps de 21 Haïtiens qui s'étaient embarqués dans un bateau qui aurait chaviré

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

L'UGTG n'a pas avalé la tisane étourdissante du Préfet de la Guadeloupe, qui a décidé de maintenir le couvre-feu alors que commence le déconfinement ce lundi 11 mai.

Après des semaines que de nombreux Martiniquais ne reçoivent plus d’eau à leur robinet, sans qu’une solution ne soit trouvée, en cette période de carême et alors que sé

L’Ordre des avocats de Martinique obtient une belle victoire face à la Garde des Sceaux, ministre de la Justice, pour que les droits à la vie des prisonniers du centre

En Martinique comme partout ailleurs sur le territoire français, l’annonce surprise du Président de la République mettant fin au confinement le 11 mai 2020,  n’a pas pr

Le Président de la République s'est enfin penché sur la Culture, l'un des secteurs des plus impacté par la pandémie.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »