Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Ex-Président à vie de 1971 à 1986, le dictateur «Bébé Doc» n'a pas eu le temps d'être jugé pour crime contre l'humanité, il est mort d'une crise cardiaque, à 63 ans. Ses mains portent le sang de ses nombreuses victimes assassinées pendant sa dictature. Le Président actuel, Michel Martelly qui s'est dit attristé, a écrit sur sa page Facebook : « En dépit de nos querelles et nos divergences, saluons le départ d’un authentique fils d’Haiti.»  

Parions que les filles et fils des milliers d'opposants qui ont été assassinés, torturés ou contraints à l'exil durant la dictature du père puis du fils Duvialier ne lui portent pas la même considération.
A « freepawol.com 
» sa mort nous laisse indifférents, mais nous regrettons qu'il n'ait pas payé pour ses crimes.

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le président du Conseil Exécutif de la CTM, Alfred Marie-Jeanne, qui a appris avec une grande tristesse la disparition d'André Constant, écrit que  « son engagement et

« Le Canard Enchaîné » de ce mercredi 10 avril consacre un article au nouveau Palais de Justice de Paris.

Le campus de Cave Hill de l'Université des West Indies a confirmé une baisse drastique du nombre d'étudiants inscrits à la Barbade.

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

La Poste distribue des masques p

L’affaire des violences policières infligées au jeune militant anti-Chlordécone, Kéziah Nuissier, le 16 janvier 2020 devant le commissariat de Fort-de-France, entrera d

Au nom de la Confédération des Moyennes et Petites entreprises, Manuel Baudoin fait des propositions pour affronter la seconde vague de la pandémie du Covid 19 en Martinique, où les décisions appar

Il aura fallu la mobilisation de l’Assaupamar rejointe par d’autres militants écologistes et activistes, pour que le maire de Schœlcher sache que dans sa ville on massa

Pages

« < 1 2 3 4 5 »