Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'Alliance Bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique (ALBA) veut s'occuper, en priorité, « des besoins particuliers de nos pays frères dans les Caraïbes pour leur permettre de bénéficier de la coopération, pour prévenir et faire face à Ebola ». La déclaration est intervenue à la Havane au Sommet extraordinaire de « l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de notre Amérique - Traité de Commerce des Peuples » (ALBA-TCP) sur l’Ebola, cette semaine. 

Le Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Dr Ralph Gonsalves, a rappelé que l’Organisation des États de la Caraïbe Orientale (OECO), et la CARICOM se préparent à affronter le virus Ebola, qui a fait près de 5000 morts en Afrique de l’Ouest et qui a maintenant atteint les Etats-Unis.

Les pays de l'ALBA ont convenu de coordonner leurs efforts pour prévenir et faire face à l'épidémie d'Ebola, de contribuer rapidement à la formation des travailleurs de la santé affectés dans la prévention et le contrôle du virus Ebola dans les pays de l'ALBA-TCP et dans les Caraïbes, sur la base de l'expérience accumulée.

L’engagement a également été pris de créer une équipe de professionnels de différentes spécialités chargée de former les travailleurs de la santé dans les domaines de la biosécurité, y compris l'utilisation des équipements de protection individuelle à utiliser pour les cas suspects d'Ebola, le traitement des maladies hémorragiques et des patients critiques confirmés. Des formateurs qui pourraient devenir des animateurs et des conseillers dans leurs pays respectifs.

Le Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Dr Ralph Gonsalves a déclaré au Sommet : « La vérité est que nous sommes très mal préparés à cette catastrophe, cette crise d'Ebola. » et il a ajouté que Cuba est le seul pays des Caraïbes qui est préparé pour l'arrivée éventuelle du virus.

Mercredi encore Cuba a envoyé 91 médecins et infirmièrs au Libéria et en Guinée et déjà 256 travailleurs médicaux sont en Sierra Leone pour aider à combattre le virus Ebola. A la Havane, 461 médecins et infirmières ont reçu une formation spécialisée pour une mission de six mois dans les pays concernés. Cuba a jusqu'ici envoyé le plus grand nombre de professionnels de la santé pour aider à combattre le virus.

Le Dr Gonsalves a expliqué que Saint-Vincent-et-les Grenadines est un archipel de cinq îles avec plusieurs aéroports et ports maritimes et 12 points d'entrée pour les yachts. Le Premier ministre a ajouté que son pays est un État archipel avec un transport maritime bien organisé,  cela signifie qu'il y a beaucoup de trafic entre les îles, « donc, c'est un défi phénoménal ». Il a exprimé sa gratitude à la Havane d’avoir accepté la demande de Saint-Vincent-et-les Grenadines, pour aider à la formation des professionnels concernés.

Ralph Gonsalves a déclaré qu'au milieu de la crise de l'Ébola, Washington et Genève doivent être conscients qu' «il ne peuvent pas répondre à tous » et doivent développer des arrangements spéciaux pour les petits États qui sont archipels. Pour lui c’est un signal formidable au monde qu’envoient l'ALBA, Cuba et le Venezuela qui  sont à l'avant-garde de la lutte contre le virus Ebola et veulent travailler ensemble pour essayer de protéger la région du Virus.

Le Premier ministre de Saint Vincent a dit vouloir profiter du Sommet, pour exprimer son soutien et celui de son gouvernement à Fidel Castro, face à « l’intimidation » après son récent article sur les Etats- Unis.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

« Pas de panique », « pas de psychose », « la grippe est dix fois plus rapide en terme de contamination »… Nous sommes priés de croire qu’on s’occupe de notre santé.

Alors que l’épidémie d’Ebola se propage en Afrique de l’ouest, l’inquiétude commence à gagner le reste du monde.

Dans la même rubrique...

Les autorités sanitaires de Sainte-Lucie demandent à la population de faire attention aux coups de chaleur et aux maladies liées à l

Sur France Info hier jeudi 28 janvier, la ministre de la Santé, Marisol Touraine qui juge « sérieuse » l’épidémie de Zika, a recommandé aux femmes enceintes d’éviter les zones infectées et « de

Les autorités sanitaires enquêtent sur la mort de deux personnes, pour déterminer si elles ont été provoquées par le chikungunya.

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »