Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le ministère de la Santé a déclaré samedi matin que le patient Souleymane Bah, nouvellement arrivé de la Guinée, n'est pas infecté par le virus Ebola, soupconné par les autorité sanitaires. Les tests qui se sont révélés négatifs, ont été faits par l'Instituto Evandro Chagas à Belém,  le centre de référence d’un tel problème dans le pays. L'institut devra également faire un nouveau test dimanche, 48 heures après le prélèvement du premier échantillon de sang, tel que déterminé par le protocole médical dans ce cas. Toutefois, un résultat différent est peu probable.

Selon le dossier médical, le patient est apyrétique (n’a pas de fièvre) et son état de santé est bon, mais il restera interné à l'Institut national des maladies infectieuses Evandro Chagas (INI), Fiocruz jusqu'à ce que le résultat du second examen soit divulgué. Si ce second test est négatif, les 64 personnes qui ont été en contact avec Bah à Cascavel (PR), d’où il a été transféré dans la matinée de vendredi à Rio, et qui étaient en observation, seront libérées.

Un second échantillon de sang sera également envoyé au laboratoire pour analyse à l'Institut Evandro Chagas, l'État du Pará.

Le Guinéen a atteint le Brésil via le Maroc et a atterri à l'aéroport international de Guarulhos à Sao Paulo le 19 Septembre. Il a été ausculté jeudi à 17h45, avec de la fièvre, une toux et des maux de gorge commencés deux jours plus tôt,  dans la limite de la période d'incubation du virus Ebola.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé a précisé « que toutes les procédures nécessaires pour éviter une possible chaîne de transmission du virus, ont été respectées. Des procédures adoptées selon le Règlement sanitaire international ».

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Premier ministre du Belize, Dean Barrow, a rejeté une demande du secrétaire d'Etat américain, John Kerry, d'utiliser le territoire de Beliz

Il n’y aura pas d’interventions chirurgicales dans les hôpitaux publics à Fort-de-France ce lundi 24 février. Seules les urgences seront assurées.

L'Organisation Mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS / mobilisent des équipes d'experts en matière d'alerte et d'intervention pour aider les États membres d'Am

Pages

« 3 4 5 6 7 »

Articles récents

Les responsables de l'empoisonnement au chlordécone des populations de Martinique ne peuvent plus vendre tranquillement.

Pour le CNCP (Comité National des Comités Populaires), le Président démissionnaire du Chili, Évo Morales a été chassé du pouvoir, victime de la stratégie des classes dominantes prédatrices.

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

Pages

« < 3 4 5 6 7 »