Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le ministère de la Santé a déclaré samedi matin que le patient Souleymane Bah, nouvellement arrivé de la Guinée, n'est pas infecté par le virus Ebola, soupconné par les autorité sanitaires. Les tests qui se sont révélés négatifs, ont été faits par l'Instituto Evandro Chagas à Belém,  le centre de référence d’un tel problème dans le pays. L'institut devra également faire un nouveau test dimanche, 48 heures après le prélèvement du premier échantillon de sang, tel que déterminé par le protocole médical dans ce cas. Toutefois, un résultat différent est peu probable.

Selon le dossier médical, le patient est apyrétique (n’a pas de fièvre) et son état de santé est bon, mais il restera interné à l'Institut national des maladies infectieuses Evandro Chagas (INI), Fiocruz jusqu'à ce que le résultat du second examen soit divulgué. Si ce second test est négatif, les 64 personnes qui ont été en contact avec Bah à Cascavel (PR), d’où il a été transféré dans la matinée de vendredi à Rio, et qui étaient en observation, seront libérées.

Un second échantillon de sang sera également envoyé au laboratoire pour analyse à l'Institut Evandro Chagas, l'État du Pará.

Le Guinéen a atteint le Brésil via le Maroc et a atterri à l'aéroport international de Guarulhos à Sao Paulo le 19 Septembre. Il a été ausculté jeudi à 17h45, avec de la fièvre, une toux et des maux de gorge commencés deux jours plus tôt,  dans la limite de la période d'incubation du virus Ebola.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé a précisé « que toutes les procédures nécessaires pour éviter une possible chaîne de transmission du virus, ont été respectées. Des procédures adoptées selon le Règlement sanitaire international ».

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Un institut de recherche, « Harvard Medical School », veut développer l'éducation et la prestation des soins dans les Caraïbes.

Le 20 août dernier, le blog "Politiques Publiques" publiait sous le titre « Sargasses : l’appel de Guillaume de Reynal ».

Les autorités brésiliennes ont déclaré qu'un cas suspect d'Ebola a été signalé.

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Sur la Rocade de Fort-de-France, le radar situé dans le sens Schoelcher vers le Lamentin est habillé d'un gilet jaune.

Le gouvernement a choisi d'envoyer l'armée en renfort face aux Réunionnais en gilets, qui ne sont pas que jaunes.

« L’Union des Travailleurs Guyanais (UTG) a choisi ce mardi 27 novembre pour commencer la grève générale reconductible.

Celles et ceux qui ont eu la chance d’assister ce mardi à la compétition nautique des foils dans la baie de Fort-de-France, ont eu droit à un époustouflant spectacle of

La Baie de Fort-de-France sera, dès ce samedi 17 novembre, le rendez-vous mondial de la voile à « foil ».

Pages

« < 1 2 3 4 5 »