Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le ministère de la Santé a déclaré samedi matin que le patient Souleymane Bah, nouvellement arrivé de la Guinée, n'est pas infecté par le virus Ebola, soupconné par les autorité sanitaires. Les tests qui se sont révélés négatifs, ont été faits par l'Instituto Evandro Chagas à Belém,  le centre de référence d’un tel problème dans le pays. L'institut devra également faire un nouveau test dimanche, 48 heures après le prélèvement du premier échantillon de sang, tel que déterminé par le protocole médical dans ce cas. Toutefois, un résultat différent est peu probable.

Selon le dossier médical, le patient est apyrétique (n’a pas de fièvre) et son état de santé est bon, mais il restera interné à l'Institut national des maladies infectieuses Evandro Chagas (INI), Fiocruz jusqu'à ce que le résultat du second examen soit divulgué. Si ce second test est négatif, les 64 personnes qui ont été en contact avec Bah à Cascavel (PR), d’où il a été transféré dans la matinée de vendredi à Rio, et qui étaient en observation, seront libérées.

Un second échantillon de sang sera également envoyé au laboratoire pour analyse à l'Institut Evandro Chagas, l'État du Pará.

Le Guinéen a atteint le Brésil via le Maroc et a atterri à l'aéroport international de Guarulhos à Sao Paulo le 19 Septembre. Il a été ausculté jeudi à 17h45, avec de la fièvre, une toux et des maux de gorge commencés deux jours plus tôt,  dans la limite de la période d'incubation du virus Ebola.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé a précisé « que toutes les procédures nécessaires pour éviter une possible chaîne de transmission du virus, ont été respectées. Des procédures adoptées selon le Règlement sanitaire international ».

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Ministère de la Santé alerte contre l'achat de médicaments auprès de personnes qui prétendent avoir un remède pour traiter la dysfonction érectile et avertit

Selon la presse trinidadienne, le cabinet du Premier ministre, Kamla Persad-Bissessa, par excès de prudence et sur les conseils des fonctionnaires du ministère de la Sa

Le virus Zika menace aussi en Martinique avec plusieurs signalements de cas suspects.

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

« Quand le feu prend, ne diabolisez pas ceux qui le font brûler.

L'appel à s'armer lancé sur Facebook par le béké Guillaume De Reynal à sa caste, pour faire face à une menace imaginaire venant des Nègres empoisonnés au chlordécone, v

Le Viaduc de Fond Lahaye devrait voir le jour. C'est par le vainqueur, l'entreprise d'ingénierie EGIS, que l'information arrive dans nos eaux.

Dans un communiqué, l’Alliance Ouvrière et Paysane (AOP) apporte son soutien « sans réserve à la campagne d'unité lancée pour soutenir les 7 jeunes résistants martiniquais raflés jeudi 28 novembre

La CGTM réagit à de fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux, appellant à une moblisation pour un mois, du 06 janvier au 06 février 2020.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »