Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Malgré toutes les dénégations du clan PPM et du maire Didier Laguerre, en cette période d’élections municipales, la Ville de Fort-de-Fort-de-France se trouve dans une situation financière catastrophique, comme le confirme le dernier rapport (2019) de la Chambre Régionale des Comptes. Une note municipale adressée ce jour à des associations titulaires du marché périscolaire, pour annoncer un retard dans le paiement des prestations du mois de janvier, sème le trouble à l’hôtel de ville.

La municipalité n’a pas respecté les préconisations de l’organe de contrôle qui sur son site écrit ce 28 janvier 2020 :

« Avis de contrôle budgétaire n° 2020-0003 - budget primitif de 2019 (2ème avis)

Saisie par le préfet de la Martinique en raison du déséquilibre du budget primitif pour 2019 de la commune de Fort-de-France, la chambre régionale des comptes a rendu, le 15 novembre 2019, un premier avis demandant à la collectivité d’adopter une nouvelle délibération pour rectifier ce budget, en tenant compte de ses propositions correctrices.

Le conseil municipal a délibéré en réponse à cet avis le 9 décembre 2019.

Par ce deuxième avis en date du 15 janvier 2020, la chambre constate que le budget primitif de 2019, après nouvelle délibération de la commune de Fort-de-France, ne comporte pas les mesures suffisantes pour permettre son retour à l’équilibre budgétaire au plus tard le 31 décembre 2025, terme proposé par la chambre. En conséquence, elle demande au préfet de régler ce budget, avec un déséquilibre de 60 792 373,35 €, en apportant les modifications figurant dans les tableaux joints en annexe du présent avis. Ces modifications concernent la sincérité budgétaire et la trajectoire financière. »

 

  https://www.ccomptes.fr/fr/publications/commune-de-fort-de-france-martinique-9

Dans son édition du 23 janvier 2020, où est abordé la gestion des villes de France, le magazine « Capital » résume la situation de la capitale foyalaise :

« Quarante-cinq ans !  C’est le temps qu’il faudrait au chef-lieu de la Martinique pour rembourser ses emprunts s'il y consacrait toutes ses ressources. Une addiction à la dette qui n’a pas empêché les impôts locaux de s’alourdir. »

 

Une note annonçant des retards de paiement inquiète  

Une note adressée ce jeudi 30 janvier aux associations titulaires du marché périscolaire, annonçant « un retard dans le paiement des prestations du mois de Janvier », soulève quelques inquiétudes chez le personnel municipal qui craint de connaître le même sort bientôt.

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Daniel Marie-Sainte, vice-président du Conseil Régional et Chef du groupe des élus Patriotes Martiniquais et Sympathisants s'inquiete du taux d'endettement de la collectivité régionale qui, depuis

Qui a fait un faux en écriture publique à la Région Martinique ?

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

On sétonnait de ne pas le voir lors de certains évènements au pays, le Député Jean-Philippe Nilor rassure.

Depuis quelques jours circulent sur les réseaux sociaux les photos de la cuisine de l’IMFPA (Institut Martiniquais de Formation Professionnelle pour Adultes), organisme territorial de forma

Au Conseil des ministres de ce mercredi 5 février 2020, Stanislas Cazelles, administrateur civil hors cla

L'Union des Femmes de Martinique ne se contente pas de la lutte pour les droits des femmes ou contre les discriminations et violences faites à celles-ci.

Pages

1 2 3 4 5 »