Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Entre l'Espace Sud et la Société de restauration collective Datex, de Muriel Palandri, la justice tient la louche. Depuis qu’en 2017 l’Espace Sud a décidé d’inviter une autre société, Servichef, à la table de la restauration scolaire, Datex ne décolère pas et saisit la justice pour tenter de retrouver la chaise du chef, qu’elle a occupée pendant 18 ans. Une bonne louche vient d’être servie à l’Espace Sud dans un arrêt de la Cour administrative d’Appel de Bordeaux, qui annule le jugement du Tribunal Administrative de Fort-de-France du 7 juillet 2016. Jugement qui avait annulé la convention de délégation de service public de la restauration scolaire conclue entre la Communauté de l’Espace Sud et la Société Servichef.
La cour estime que, lors de l’instruction de l’affaire, le Tribunal Administrative de Fort-de-France a méconnu le principe du contradictoire et que le jugement est entaché d’irrégularité.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Mais qu’ont-ils fait de grave ces deux jeunes Martiniquais, Yann De Lépine et sa sœur Roselyne, pour mériter un tel acharnement de la justice pour les obliger à fermer

Tous les élus vous diront qu’ils aiment la jeunesse du pays, mais difficile d’y croire quand on apprend que depuis des années, la Région Martinique présidée par Serge L

Pour le président du Comité permanent sur ​​la politique étrangère, la souveraineté et l'intégration, Vice-Yul Jabour,  « il n’y a pas de guerre entre deux pays mais un génocide du peuple palestini

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Les responsables de l'empoisonnement au chlordécone des populations de Martinique ne peuvent plus vendre tranquillement.

Pour le CNCP (Comité National des Comités Populaires), le Président démissionnaire du Chili, Évo Morales a été chassé du pouvoir, victime de la stratégie des classes dominantes prédatrices.

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

Pages

1 2 3 4 5 »