Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Conseil Régional, dans les pas du Gouvernement socialiste, décide de frapper les plus démunis. Ce mardi 25 novembre, la décision prise en séance plénière par la majorité, de diminuer les aides individuelles régionales à l’amélioration de l’habitat, éloigne un peu plus le PPM d'Aimé Césaire. Ce n'est pas celui qui fut  animé toute sa vie par l’idée d’aider le petit peuple, qui aurait fait un tel choix. Les élus du groupe des Patriotes Martiniquais et Sympathisants, on voté Non et par la voix de Vincent Duville, ils ont rappelé à Serge Letchimy, un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître : « Vous avez fait vos premières armes, dans le logement social, auprès des personnes défavorisées, à Volga, à Texaco, puis au département où je vous ai rencontré  pilotant le plan départemental d'aide pour le logement des personnes défavorisées. » Mais ça, c'était avant d'avoir le pouvoir.

 

Le président baisse les aides individuelles régionales à l’amélioration de l’habitat.

Les élus patriotes votent : NON

 

« Monsieur Président, merci de me donner la parole.

Monsieur le président, vous avez fait vos premières armes, dans le logement social, auprès des personnes défavorisées, à Volga, à Texaco, puis au département où je vous ai rencontré  pilotant le plan départemental d'aide pour le logement des personnes défavorisées.

Pendant la campagne électorale j'ai entendu vos plaidoyers enflammés et vos critiques acerbes de votre  prédécesseur  qui aurait abandonné les plus démunis à leur triste sort.

Permettez que je m'étonne aujourd'hui de la décision que vous vous apprêtez à faire voter par votre majorité.

En effet, dès votre arrivée, vous vous êtes empressé  de clamer et proclamer votre attachement à la cause du logement, vous avez multiplié les dispositifs, vous en avez créé de nouvelles aides et par dessus tout vous avez même  simplifié les formalités administratives.

Si nous n'avons pas applaudi, c'est par ce que vous avez entaché la démarche en installant une procédure opaque autour des aides sociales, opaque uniquement pour l'opposition, car nous ne sommes pas dupes, puisque dans les couloirs nous surprenons des échanges, qui en disent long et nous comprenons que ce ne sont que des secrets de polichinelle.

En 2009-2010, vous avez nié la crise mondiale, parce qu'il était plus rentable électoralement d'en attribuer l'entière responsabilitéà votre prédécesseur; aujourd'hui vous en prenez conscience parce qu'il n'est plus possible de nier l'évidence. L'argent public se fait rare, il faut choisir des priorités, il faut choisir son camp...

Et c'est ce que vous faites; comme tous les libéraux, comme tous les sociaux-démocrates, comme ceux qui gouvernent la France en ce moment, la variable d'ajustement budgétaire est toute trouvée: les plus humbles. Ils doivent encore se serrer la ceinture, ils doivent encore patienter en salle d'attente et attendre des lendemains meilleurs.

Sur le volet AAH, des aides complémentaires  à celles de l'État :

Vous avez ramené le plafond d'aide de 6 000 à 5 000 et vous avez supprimé les 2 000 de ravalement et peinture extérieure. Vous avez ramené de 4 000 à 2 000 l'aide spécifique pour l'élimination de l'amiante alors que dans le cas d'espèce le chantier ne peut démarrer sans traitement approprié  de l'amiante.

L'aide au confortement parasismique de 2 000 est supprimée.

Seule l'adaptation pour personne à mobilité réduite a été maintenue, alors que nous avons du mal à comprendre la coexistence où plutôt l'individualisation de cette demande au sein d'un dossier d'AAH.

Sur le volet des aides directes de la région pour travaux de réhabilitation:

Non seulement le périmètre des travaux a été circonscrit aux travaux de première nécessité, mais encore les plafonds de ressources ont été rabaissés au même niveau que ceux de l'état, de surcroît le montant des travaux subventionables est lui aussi revu à la baisse.6000 au lieu de 8000

Le bonus amiante là aussi a été ramenéà 2000 au lieu de 4000.

Un délai de 5 ans entre deux aides est crée.

De plus vous avez compliqué la liste des pièces à fournir en exigeant la copie du titre de propriété au lieu de l'attestation sur l'honneur, en cas d'indivision le pétitionnaire devra produire l'autorisation des cohéritiers.

Désormais il n'est plus possible de cumuler plusieurs types d'aides.

Sur le volet du LES : `

Les aides à la finition passent de 4800 à 3600.

Sur le volet des aides à la finition des constructions neuves autres que le LES, qui étaient plafonnées à 4800, vous avez tout supprimé.

Sur le volet des aides à la construction durable, on pourrait penser qu'Europe code 8 étant passé par là...

Fort heureusement vous n'avez pas oublié les propriétaires de maisons à caractère patrimonial vous leur avez tout de même maintenu un confortable  plafond d'aide de ...30.000.

Président en peu de mots, on peut dire que vous avez accroché les aides régionales au logement, à un mât de cocagne encore plus haut et plus glissant, pour les plus démunis.

En prime, les dossiers ne seront reçus en région qu'entre le 1er janvier et le 31 mai inclus. C'est à dire sur les 5 premiers mois de l'année, pendant 7 mois n'y pensez même pas!

S'ils avaient des dents ou même une voix à demi éteinte, ils ne serviraient pas de variable d'ajustement du budget.

Nous ne vous aiderons pas à le faire. Président, nous ne vous aiderons à détricoter l'espoir que vous avez tantôt fait naître. »

 

Le 25 novembre 2014

Vincent Duville

Pour le groupe des Patriotes Martiniquais et Sympathisants

   

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La 3ème Soirée des Reconnaissances, que KTKZ se propose de renouveler le 30 avril 2016, s’inscrit dans une logique citoyenne en dehors de tout esprit de vedettariat ou

Aujourd'hui vendredi 29 avril 2016, le Président Alfred Marie-Jeanne a exposé au Président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker, les dé

Décidément les trois lettres qui ont illustré le Parti Progressiste Martiniquais créé par Aimé Césaire, ne lui survivront pas.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Les responsables de l'empoisonnement au chlordécone des populations de Martinique ne peuvent plus vendre tranquillement.

Pour le CNCP (Comité National des Comités Populaires), le Président démissionnaire du Chili, Évo Morales a été chassé du pouvoir, victime de la stratégie des classes dominantes prédatrices.

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

Pages

1 2 3 4 5 »