Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Député Alfred Marie-Jeanne s'étonne de la non ratification de la loi sur l'Université des Antilles et il l'a fait savoir à Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la recherche. Mais le courrier du Député de Martinique étant resté sans réponse, le MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) a décidé de le publier. 

Dans un communiqué le MIM rappelle que depuis le 17 juillet 2014, le Gouvernement a pris une ordonnance (n° 2014-806) pour la mise en place de l’Université des Antilles et qu'elle devait être suivie d’une loi de ratification votée par le Parlement, dans un délai maximum de 6 mois. Le MIM, présidé par Alfred Marie-Jeanne, craint que « l’absence de ratification crée un vide juridique qui fragilise lourdement la situation juridique de notre Université. » et s'interroge, le regard tourné vers le scandale de détournements de fonds européens du CEREGMIA :

« Serait-ce encore un énième manœuvre dilatoire de déstabilisation pour tenter d’étouffer l’affaire touchant un laboratoire de l’UAG ? »

Le courrier d'Alfred Marie-Jeanne                                                              

                     

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La jeune Melissa Marie-Sainte a quitté le domicile de sa mère, situé au quartier Morne Coco à Didier, depuis le mercredi 15 octobre, aux alentours de 16 heures.

Aux étudiants retardataires, il reste encore trois semaines, pour déposer vos demandes d'aides. 

Personne ne donnnera aux femmes l'égalité. Elles ont tout obtenu par la lutte et elle doivent continuer à se battre.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »