Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Hier la pluie qui a touché une zone commerciale et des quartiers de la Jamaïque, a donné un aperçu des effets de l'ouragan Matthew. La Jamaïque risque d’être frappée durement quand la tempête touchera la terre aujourd'hui.

Le Service météorologique, qui a maintenu son avertissement d'ouragan hier, a déclaré que les villes de Portland, St Thomas, St Mary, Kingston, St Andrew, St Catherine et St Ann devraient subir de la pluie et des vents puissants.

Lors d’une conférence de presse au Bureau de préparation aux catastrophes et à la gestion des urgences (ODPEM ), le ministre des collectivités locales, Desmond McKenzie, a appelé les habitants de Port Royal, Taylor Lands et autres zones basses, à prendre au sérieux les ordres d’évacuation. Les infrastructures du pays ne permettent de faire face à la quantité de pluie attendue, a t-il ajouté.

Des bus de la Jamaica Urban Transit Company ont été fournis pour l’évacuation des populations exposées de la zone de National Arena. 900 abris ont été ouverts dans toute l'île pour accueillir les personnes cherchant un refuge.

Le Gouvernement a ordonné que toutes les écoles soient fermées aujourd'hui, pour assurer la sécurité des enfants et du personnel lors du passage de l'ouragan. Le Ministre de l'Éducation, Ruel Reid, a déclaré qu’un certain nombre d'écoles sont utilisées comme abris et leur réouverture dépendra de l'impact de l'ouragan.

A l’intention des personnels de l’Education, il a appelé : « S'il vous plaît faites en sorte que, dans toutes les écoles qui fonctionnent comme des centres de secours en cas de catastrophe, tous les documents importants et le matériel éducatif soient mis en lieu sûr. Nous encourageons les administrateurs scolaires à rester à l'écoute des médias afin de recevoir des informations régulières du Ministère de l'éducation et de la jeunesse, au cours des deux prochains jours. »

« La sécurité de nos enfants et de tous les Jamaïcains est en ce moment le plus primordiale », a ajouté le sénateur Reid.

Matthew, qui était hier soir plus près de Kingston et de la capitale haïtienne, Port-au-Prince, soufflait avec des vents soutenus de 230 km/h avec des rafales plus fortes, ce qui en fait un dangereux ouragan de catégorie 4. Les vents les plus fort sont de 335km/h.

Selon le Service météorologique national, Matthew devrait produire des accumulations de pluie de 250-500 mm dans les villes de l’Est ((St Mary, Portland, St Thomas, Kingston et St Andrew) avec des quantités plus élevées en altitude.

Le service météo a mis en garde, ces précipitations provoqueront d'importantes inondations et des dangereux glissements de terrain. Depuis hier soir, St Mary, Portland, St Thomas, Kingston, St Andrew, et St Catherine ont commencé à subir les effets des vents souffrant en rafales.

Dominique Bretodeau

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Collectif Martiniquais pour la Protection de l'Air n’est pas optimiste quant à la transition énergétique en Martinique.

Le gouvernement de la Dominique a déclaré être en pourparlers avec un groupe d'entreprises françaises sur la deuxième phase du proje

Le journal anglais « The Gardian » annonce que les touristes annulent leurs vacances prévues dans les Caraïbes en raison des algues sargas

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Serge Letchimy s'est indigné des propos tenus au sein de l'Assemblée Nationale à l'occasion du débat sur la Loi Asile et Immigration.

Alfred Marie-Jeanne, président de l’autorité des transports, a rencontré une délégation de la Société Transcapital, en début de soirée ce jeudi, pour contribuer

Les deux Députés de la France Insoumise, Jean-Hugues Ratenon et Eric Coquerel sont venus témoigner leur solidarité aux étudiants en grève de Tolbiac à Paris 1.

Prétextant la sécurité des journalistes lors de l’expulsion de zadistes lundi 9 avril, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, a i

« Le Canard Enchaîné » de ce mercredi 10 avril consacre un article au nouveau Palais de Justice de Paris.

Pages

1 2 3 4 5 »