Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Santé

« Le Gouvernement a approuvé certaines modifications de la loi relative à la ganja (marijuana). Celles-ci concernent la possession de petites quantités pour un usage personnel, fumer dans des lieux privés et l'utilisation à des fins médicales» a déclaré jeudi le ministre de la Justice, Mark Golding. Il a annoncé que le Premier ministre, Mme Portia Simpson Miller et son cabinet ont décidé de modifier la loi sur les drogues dangereuses.

Parmi les propositions il est à noter que les utilisateurs de petites quantités de cette drogue n’encourent qu’une amende qui ne sera pas inscrite sur leur casier judiciaire

«Nous ne disons pas qu'il est légal de fumer la ganja ou d’en posséder jusqu'à ce que les lois internationales changent. Mais à ce stade, la consommation ne sera traitée comme une infraction que si vous ne respectez pas les règles interdisant de fumer en public. La possession de drogue restera illégale et vous risquerez une amende Cela reste une anomalie dans le système actuel, mais c'est certainement une amélioration par rapport à ce qui existe aujourd’hui ", a précisé le ministre de la Justice.

L'opposition Jamaica Labour Party (JLP) a porté son soutien au gouvernement pour la dépénalisation de la possession de marijuana, mais le parti veut que les modifications législatives s’accompagnent d’un programme d'éducation,  pour fournir au public des conseils sur les risques liés à l'utilisation ou l’abus de marijuana .

La population a réagi positivement à ces nouvelles dispositions mais le Conseil national sur l'abus des drogues (NCDA) a contesté les changements proposés. Il estime que l'assouplissement de la législation rendra plus facile l’accès à la drogue et par conséquent, provoquera plus de problèmes mentaux chez les fumeurs actuels et à venir.

Pour le vice-président de la NCDA, le Dr Winston De La Haye, le système de santé est déjà surchargé par les patients souffrant de maladies mentales, causées ou aggravées par l’usage de la ganja. Pour lui cette décision coûtera cher au pays à long terme. «Dans la région du sud-est qui comprend Kingston et St Andrew, chaque soir nous recevons quatre à cinq patients admis pour psychose induite principalement par le cannabis et nous ne pouvons pas accepter ces nouvelles dispositions. Nous ne pourrons pas  assurer une augmentation de l’offre de soins que cela nécessitera. »

Pour la NCDA, la décriminalisation de la marijuana doit uniquement concerner son usage à des fins médicales.

Ces modifications de la loi ne satisfont la Medical Association of Jamaica (MAJ) qui considère également que l’assouplissement de la législation conduira a plus de consommation, donc en conséquence à plus de problèmes mentaux dans la population.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Le Haut commissaire itinérant du Royaume Uni pour la Barbade et les West Indies, Victoria Dean,  a déclaré que son pays n'entendait jouer aucun rôle dans l'

Dans la même rubrique...

La Présidente de l’Association Civique de Sainte-Lucie (syndicat le plus important de l’île), Mary Isaac, a déclaré au « St Lucia Times » que les représentant des salariés, travaillant dans

L’agence de santé publique de la Caraïbe, basée à Port-of-Spain (Trinidad)  a déclaré qu’elle ne cesse d’enregistrer des tests du virus Chikungunya et qu’elle a renforcé sa capacité à répondre aux

Le gouvernement de la Grenade a annoncé qu'il envisage de suspendre les visas de voyage aux ressortissants des pays de l'Afrique de l'Ouest du Libéria, de la Sierra Leone et la Guinée pour éviter t

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »