Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les routes ont été pavées, des étals démolis, l'embellissement des principales artères achevé, la sécurité renforcée. Les Jamaïcains attendent avec impatience l'arrivée ce mercredi de Barack Obama, le 44e président des États-Unis. La police a averti qu’il y aura des restrictions à la circulation dans les zones qui peuvent être utilisées par l'entourage du Président américain, qui rencontrera à l’occasion de cette visite, les dirigeants de la CARICOM.

L’énergie et la sécurité vont dominer les discussions entre les dirigeants de la Communauté des Caraïbes (Caricom) et le président américain Barack Obama, lors de leur sommet de demain, a déclaré hier le directeur principal aux affaires interaméricaines, Ricardo Zuniga. Lors d'une séance d'information des médias, à la Maison Blanche, R. Zuniga a expliqué que la rencontre est une occasion de poursuivre les discussions déjà engagées.

« Avec les dirigeants de la CARICOM, nous allons parler de certaines questions que nous avons déjà abordées de manière significative, y compris la sécurité et la coopération pour la sécurité du Bassin des Caraïbes ». Il a ajouté  que ce n’est que la suite de la réunion qui s’est tenue cette année, avec le vice-président des Etats Unis, Joe Biden. « La sécurité énergétique et nos efforts communs pour promouvoir une plus grande diversité, plus propre et un avenir énergétique plus durable pour les Caraïbes seront à nouveau discutés ».

Barack Obama, qui se rend au Panama pour le Sommet des Amériques, rencontrera les dirigeants de la CARICOM sur le campus Mona de l'Université des Antilles à la Jamaïque.

Les Premiers ministres de Barbade, de Dominique et de Trinidad-et-Tobago seront présents au sommet pour discuter de compétitivité, de prospérité, d'énergie renouvelable et de sécurité.

Ben Rhodes, conseiller de sécurité nationale, adjoint pour les communications stratégiques, a déclaré que les préoccupations soulevées par les dirigeants régionaux à propos de l'absence persistante de Cuba lors des précédents Sommets des Amériques, avaient influencé la décision des États-Unis d’améliorer les relations diplomatiques avec La Havane. Pour lui,  l'amélioration des relations Etats-Unis-Cuba, devraient réduire les obstacles afin de mieux développer l'hémisphère.

Cuba participera à son premier Sommet des Amériques à Panama. « Franchement, cela n’avait aucun sens que les Etats-Unis aient pris la décision de l’isoler systématiquement du reste des Amériques, parce que nous étions confrontés à une politique qui ne fonctionnait pas. Certaines des critiques de notre approche consistaient à expliquer que si  nous maintenions notre politique pour quelques années de plus, les sanctions auraient atteints leurs effets désirés, mais ce n'est pas ce que nous avons constaté. »

Lors de la réunion bilatérale d'Obama avec le Premier ministre de la Jamaïque, Mme Portia Simpson Miller, la dette de la Jamaïque sera au centre des discussions.

Barack Obama deviendra le premier président américain à visiter la Jamaïque depuis 1982 et Ricardo Zuniga a déclaré  « nous aurons l'occasion d’affirmer au Premier ministre Portia Simpson Miller, notre ferme soutien à la Jamaïque pour faire face à la crise de la dette, dans ses engagements pris avec le FMI (Fonds monétaire international) et d'autres initiatives pour régler ce problème.

Après son sommet avec les dirigeants régionaux, le président Obama aura une réunion à la mairie avec les jeunes leaders des pays de la Caraïbe. « Ce sera similaire aux types d'événements que nous organisons en Asie du Sud-Est et en Afrique, où il sera question de rappeler notre engagement à collaborer avec les jeunes de la région. »

Nouvellement élu à Saint-Kitts-et-Nevis, le Premier ministre Timothy Harris, sera présent à son premier sommet régional depuis son élection en Février dernier. Il a déclaré qu'il avait hâte d’être à cette réunion qui devrait donner à la région, un nouvel élan dans sa relation avec les États-Unis.

« C’est un sommet important. Le président Obama en venant, nous prouve l'intérêt continu des Etats-Unis dans un engagement constructif dans les Caraïbes. Les sujets les plus importants seront liés à la sécurité, l'énergie renouvelable et la compétitivité de la région. Nous sommes impatients et attendons des résultats encore plus concrets », a déclaré Timothy Harris.

Les dirigeants régionaux se réunissent en caucus aujourd'hui, avant le sommet avec le président Obama.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Après la défaite de Garcin Malsa, ancien maire de Sainte-Anne, battu par une liste sur laquelle figure un homme qui revendique sur Facebook son choix politique Front National, le silence des femmes

Le Premier ministre Ralph Gonsalves est rentré de Cuba où il a reçu un traitement médical pour une blessure à un muscle de la cuisse droite. Ralph Gonsalves a déclaré être « en bonne santé » et « t

Pour commémorer le 10e anniversaire de l'accord PetroCaribe, le gouvernement de la Dominique rebaptise « PetroCaribe plant » qui devient « Installation de stockage Hugo

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »