Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Louis Boutrin lance une nouvelle provocation au monde syndical, en menaçant les agents grévistes du Parc Naturel Régional de les mettre au chômage. L'élu de la CTM et président du Parc, profitant du séisme provoqué par les récentes déclarations d'Alfred Marie-Jeanne, sort la guillotine pour en finir avec la grève. Dans un courrier daté de ce vendredi 15 décembre, il met en demeure les grévistes qui dénoncent son harcèlement moral, de justifier leur absence et de reprendre leur poste le lundi 18 décembre. « Au cas où vous ne donneriez pas suite à la présente mise en demeure de reprise de vos fonctions, je serai dans l’obligation de procéder à votre radiation des cadres, sans procédure disciplinaire préalable.» L’élu de la CTM n’ignore pas que les organisations syndicales n’accepteront pas cette attaque au droit de grève. Elles se réunissent ce matin à la Maison des syndicats.

 

Louis Boutrin, ancien ostéopathe qui a repris les études pour, depuis 3 ans, devenir avocat, essaie-t-il de jouer au plus grand spécialiste du Droit en voulant faire croire qu’un préavis de grève qui ne précise que la date du début de l’arrêt du travail, ne serait pas illimité ?

Dénonçant la volonté de licenciement touchant le DGS et le management du président du Parc, la CDMT écris dans la lettre ayant pour objet le préavis de grève :

« Devant ces faits, la CDMT CTM pose un préavis de grève à compter du 11 octobre 2017 aux heures d’ouverture des services et demande 

-   l’annulation du licenciement du DGS Monsieur Brithmer,

-   que monsieur Louis BOUTRIN soit déchargé du management des agents du Parc,

-    l’ouverture de négociations pour la mise en œuvre d’un dispositif d’amélioration des conditions de travail. »

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Après les vigiles, les chiens, puis la police, les grévistes du Parc Naturel auront eu droit à toutes les indignités, qui éclairent le pays sous un mauvais jour.

Le « Canard Enchaîné » révèle que sous les mots déguisés en colère, du chef du patronat français Pierre Gattaz, se cache un cri de joie.

Le mouvement « Nuit debout » commencé sur la Place de la République à Paris, à l’issue des manifestations contre la Loi travail El Khomri du 31 mars, s’étend dans toute

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Les étudiants réclament du respect, et il était temps.

Le LKP met l’Etat français et les responsables politiques guadeloupéens face à leur responsabilité dans la dégradation générale que connaît la Guadeloupe.

Les précisions scientifiques confirmant les conséquences dramatiques du Chlordécone sur la santé des Martiniquais et des Guadeloupéens se succèdent.

Le site ayant été piraté voir ici sur le blog Médiapart : 

Pages

« < 1 2 3 4 5 »