Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

Steve Gadet qui vient de sortir un recueil de nouvelles[1], n'a pas déposé sa plume, ni arrêté de regarder notre société dont les fondations se fragilisent. Il a eu envie de parler aux hommes de nos pays antillais, envie de parler d’amour. Alors on l’écoute, parce que ses mots crient l’espoir, la fraternité, la confiance en nous.




[1] « Dis-le aux étoiles » - Editions Nestor

La femme qui t’aime...

Si une femme te connait bien, si elle connait bien tes qualités et tes défauts, ta face sombre et ta face lumineuse et qu’elle t’aime quand même, retiens cette femme de toutes tes forces car tu as trouvé un trésor rare. Tu as trouvé l’un des plus beaux cadeaux que la vie puisse t’offrir. Préfère la femme qui te connait bien et qui t’aime malgré tout à une femme qui t’admire parce qu’elle ne connait que ton côté lumineux. Tu sais, au fond de toi, que tu n’es pas toujours un type sympa et souriant. Celle qui prétend t’aimer doit le faire à partir de qui tu es vraiment. Si elle t’aime à partir d’une personnalité que tu projettes constamment, cet amour ne tiendra pas longtemps parce que l’autre partie que tu réprimes sortira un jour et viendra gâcher la fête, salir le beau tableau.

La femme qui t’aime a besoin d’un homme guéri, guéri de ses blessures d’enfance, des affronts que la vie lui a faites. Elle a besoin d’un homme qui n’a pas peur de faire des compromis, d’un homme qui trouve la force de se remettre en question et de désamorcer les morsures de son égo. Une relation demande de faire des compromis.  C’est comme ça que les choses doivent se passer si tu veux qu’elles fonctionnent. Trouver une femme prête à faire des compromis n’est que la moitié du travail. Tu dois et tu devras en faire tout autant qu’elle. La femme qui t’aime a besoin d’un homme qui décide de se soigner et de consulter un professionnel s’il n’arrive plus à maitriser sa colère. Elle a besoin d’un homme qui soit honnête avec lui-même, un homme qui ne se réfugie pas dans l’opinion des autres ou le soutien inconditionnel de sa famille. Elle a besoin d’un homme qui ne sent pas menacé parce que sa situation professionnelle évolue ou parce qu’elle s’éduque. Un homme qui ne sent pas menacé parce que ses collègues de travail ou de sport ne comprennent pas la configuration de son couple. Un homme qui comprend que leurs commentaires prennent parfois  racine dans leurs incertitudes et leurs échecs. Trop de femmes sont mortes et continuent de mourir des coups d’un homme qu’elles ont entendu leur dire un jour : « Je t’aime ».

Toutes les femmes ne sont pas des anges mais rien ne justifie les coups. Tous les hommes non plus ne sont pas des anges mais la femme qui est dans ta vie ne doit pas payer pour les malheurs qu’une autre t’a infligés fusse t-elle ta mère. Si une femme décide de te faire confiance en vivant avec toi, en s’engageant avec toi, en portant tes enfants dans son ventre, en t’offrant son intimité, tu dois être à la hauteur de cette confiance car elle dépose sa vie sur l’autel de ton engagement. Une parole peut faire très mal lorsque quelqu’un se donne à toi de cette manière. D’un autre côté, lorsqu’elle fait cela, c’est surement parce qu’elle a vu en toi tout ce qu’il y a de beau, de fort et de profond donc tu dois considérer cela comme une affirmation édifiante sur ta personne.

Les épreuves traversées ensemble peuvent déchirer un couple mais elles peuvent aussi le faire mûrir. Elles peuvent faire grandir l'amour et l'engagement. Bien sûr, il doit y avoir de la compréhension mutuelle, du soutien mutuel dans ces épreuves, pour que l'amour s'approfondisse. Un mariage, un couple peut tenir sans vacances à l'étranger, sans maison bien équipée et sans berline, mais il ne peut pas tenir sans compréhension mutuelle…

Une belle femme, je veux dire une femme agréable à voir, n’est pas forcément une bonne compagne. Vivre avec une femme et la croiser n’est pas la même chose. Les formes d’une femme ne font pas d’elle une bonne compagne ni une belle femme. Connaitre l’âme d’une femme, son cœur, son amour pour vous peut la rendre plus belle, plus attachante que n’importe quelle autre femme agréable à l’œil. Dieu seul sait que lorsque les temps sont sérieux, la beauté physique ne sauve personne, il faut de la profondeur d’âme, de la capacité à « endurer », à voir plus loin, à se dépasser, à faire du bien, à conseiller, à écouter, bref un tas de choses qui dépassent le physique…

Je ne suis pas un expert en relations sentimentales ni en relations conjugales. Tout ce que je sais, je l’ai appris de mes relations passées, de mes erreurs, de mes douleurs, de celles que j’ai provoquées, de mon mariage, des relations dans mon entourage et des conseillers que je lis toujours avec beaucoup d’intérêt. Lorsque vous venez d’un foyer qui a explosé en plein vol, lorsque vous êtes ce qu’on appelle des enfants de la déchirure, je crois que cela a un impact sur votre vie sentimentale, sur vos projets, vos ambitions, vos attentes et votre comportement dans votre couple. Je suis assez sensible à ces choses. Je suis souvent en train de faire le point pour savoir où j’en suis. Mes discussions franches avec mon épouse sont des moments très spéciaux. Ils peuvent m’envoyer dans des sous-sols ou sur la lune mais quoi qu’il en soit, j’ai compris que le dialogue, le fait de mettre des mots sur nos sentiments, nos frustrations, nos attentes était un exercice incontournable pour un couple qui marche et particulièrement pour un homme qui veut grandir dans sa vie émotionnelle. Tout ce qui a de la valeur prend du temps. C’est une notion qui nous est de plus en plus étrangère dans notre civilisation micro-onde et libérale où tout peut s’acheter, où presque tout peut se faire en un clic.

Au risque de passer pour un type qui n’accepte pas l’évolution des choses et qui est resté bloqué dans le passé, je crois que nos couples et nos familles sont encore plus importants qu’avant pour un meilleur-vivre au pays. Il ne s’agit pas de tout faire comme nos parents et nos grands-parents mais de garder la notion de l’engagement qu’ils savaient si bien vivre et de rajouter de la franchise, la parole libératrice, l’expression des sentiments, la capacité à résoudre les conflits gagnant-gagnant. Lorsque la société manque de construction, il est bon de tout faire pour préserver les fondations. Si les constructions sont trop restrictives, on peut conseiller plus de liberté et de créativité mais dans nos îles ce n’est pas toujours le cas, raison de plus pour se tourner vers les fondations. Alors à toi, grand frère ou petit frère, même si tu n’as pas la garantie de réussir parfaitement, la femme qui t’aime attend que tu prennes au moins le risque d’essayer...

Steve Gadet

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Corinne Mencé-Caster est insultée depuis deux ans qu'elle a été élue à la tête de l'Université Antilles-Guyane, devenue Université des Antilles depuis le départ de la Guyane.

Il est incontournable sur Facebook ou ses posts, ses articles, ses images photoshopés des élus déclenchent des éclats de rire.

Révélation d’éclipse pour dire des mots libérateurs qui jaillissent et des maux enfouis à enterrer dans les décombres de la bêtise.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Il apparaît devant le public le dimanche gras d’habitude, mais déjà ce vendredi, 3 jours avant, Vaval se présente sur les réseaux sociaux. Vaval est dans l’air du temps !

Un groupe de militants du MIM a signé une lettre ouverte pour condamner les quelques élus de la CTM qui, après le scandale du Chlordécone, ont fait « le choix d’infliger à la population Martini

Dans son discours à l’occasion de la commémoration des 20 ans de l’assassinat du Préfet Claude Erignac, le Président de la République a déclaré que « ce qui s’est p

Décidément les comportements de voyous se multiplient chez les élus martiniquais.

Pages

1 2 3 4 5 »