Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

A l'occasion d'une réunion jeudi (12 janvier 2018) avec des parlementaires sur le thème de l'immigration, le Président des Etats- Unis, Donald Trump, a tenu des propos insultants et racistes sur plusieurs pays. Dans son viseur, Haïti, le Salvador et les pays africains. Les parlementaires proposaient d’accorder davantage de visas à des pays africains et à d’autres nations jouissant du statut provisoire de protection comme Haïti, quand Donald Trump a réagi : « Pourquoi voulons-nous tous ces gens qui viennent de ces pays de merde ? » Ces propos ont soulevé un tollé dans le monde. Dans la Caraïbe les réactions ne se sont pas faites attendre. 

La Communauté des Caraïbes (CARICOM) s’est déclarée « profondément troublée par les informations faisant état des propos désobligeants et répugnants tenus par le Président des États-Unis à l'égard de notre État Membre, d'Haïti et d'autres pays en développement. La CARICOM condamne dans les termes les plus forts les propos qui auraient été exprimées.»

Autre motif de préoccupation pour la CARICOM « ce dénigrement d'Haïti et de ses citoyens dans ce qui semble être une tentative concertée de perpétuer un récit négatif du pays. Nous sommes particulièrement attristés qu'un tel récit ait émergé au moment de l'anniversaire du tremblement de terre dévastateur de 2010 qui a pris tant de vies de citoyens dans ce pays.

La Communauté des Caraïbes exprime son plein appui à la déclaration digne du Gouvernement de la République d'Haïti en réaction à ces propos hautement offensifs. Il convient de rappeler qu'Haïti est la deuxième démocratie dans l'hémisphère occidental après les États-Unis et que les Haïtiens continuent de contribuer de manière significative dans de nombreux domaines au sein de communauté mondiale et en particulier aux États-Unis d'Amérique.

La CARICOM considère donc cette insulte faite aux pays désignés et à leurs citoyens comme totalement inacceptable.»

 

Des sportifs originaires de la Caraïbe parmi lesquels Usan Bolt n'ont pas tardé à réagir sur Twitter

P.K. Subban, Jozy Altidore et Usain Bolt ont riposté à leur façon aux récentes déclarations du président américain. Samedi c’est sur la page Twitter de Jozy Altidore, porte-drapeau du Toronto FC qu’ils ont publié ce message :  « Trois gars qui viennent d’un trou à merde vivant leur rêve. »

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le président bolivien, Evo Morales, a été élu largement dimanche 12 octobre à la tête du pays.

Les résultats de 94% des bureaux de vote indiquent que Dilma Rousseff (Parti des Travailleurs) obtient 41,75% devant Aetius Neves (Parti social démocrate brésilien)

Le 2e Sommet UE-CELAC s’ouvre aujourd'hui à Bruxelles où pendant deux jours le

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »