Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Un groupe de militants du MIM a signé une lettre ouverte pour condamner les quelques élus de la CTM qui, après le scandale du Chlordécone, ont fait « le choix d’infliger à la population Martiniquaise une nouvelle situation d’empoisonnement » en choisissant « la possibilité du raccordement de la chaudière de l’usine du Galion à la centrale électrique ALBIOMA. » Ces militants qui ont pris le temps  de la réflexion depuis la séance plénière du 20 décembre  2017 affirment sans détours : « Cette décision inique trouve pour notre malheur le soutien masqué du Président de l’Assemblée de même que celui du Président du Conseil Exécutif puisque malgré leur soi-disant profond désaccord, le hasard a voulu que chacun ait su user de stratégie pour arriver aux mêmes fins. Ainsi lors du vote concernant le branchement de la chaudière à la centrale électrique ALBIOMA, le président de l’assemblée a préféré ne pas prendre part au vote. Quand au président de l’exécutif, il était tout simplement absent. »

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Deux membres du Conseil électoral provisoire d'Haïti (CEP), ont présenté leur démission au président Michel Martelly, alors que les m

L'Assemblée nationale a adopté mercredi 10 février 2016 le projet de révision constitutionnelle souhaité par François Hollande trois jours après les attentats du 13 novembre, par 317 voix pour, 199

Le Député de Martinique, Jean-Philippe Nilor, alerte Mme la ministre des affaires sociales et de la Santé sur le manque de moyens sanitaires qui existent en Martinique.

Pages

« 3 4 5 6 7 »

Articles récents

Le président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) a reçu à leur demande, une délégation d’étudiants du Pôle Universitaire de Martiniq

L’annonce de la décision de la Cour d’Appel de Fort-de-France de lever l'interdiction de pénétrer sur le campus des enseignants Carpin, Logossah et Célimène, mis en exa

Notre article a t-il réveillé le Président de l’Université des Antilles, Eustase Janky ?

On peut s’étonner du silence du Président de l’Université des Antilles, sur la crise que traverse l’institution depuis la décision de la Cour d’Appel de lever l'interdiction de pénétrer sur le camp

« Je vais te faire l'opération... J'espère que tu ne dormiras pas chez toi. Tu auras deux oreilles arrachées..

Pages

« < 3 4 5 6 7 »