Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Un groupe de militants du MIM a signé une lettre ouverte pour condamner les quelques élus de la CTM qui, après le scandale du Chlordécone, ont fait « le choix d’infliger à la population Martiniquaise une nouvelle situation d’empoisonnement » en choisissant « la possibilité du raccordement de la chaudière de l’usine du Galion à la centrale électrique ALBIOMA. » Ces militants qui ont pris le temps  de la réflexion depuis la séance plénière du 20 décembre  2017 affirment sans détours : « Cette décision inique trouve pour notre malheur le soutien masqué du Président de l’Assemblée de même que celui du Président du Conseil Exécutif puisque malgré leur soi-disant profond désaccord, le hasard a voulu que chacun ait su user de stratégie pour arriver aux mêmes fins. Ainsi lors du vote concernant le branchement de la chaudière à la centrale électrique ALBIOMA, le président de l’assemblée a préféré ne pas prendre part au vote. Quand au président de l’exécutif, il était tout simplement absent. »

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le président Barack Obama et le président cubain Raúl Castro ont symboliquement mis fin à plus de cinq décennies d'hostilités entre les deux nations, au cours d’une réu

Toutes les propositions du gouvernement grec ayant été rejetées depuis des mois par les créanciers du pays, la Banque centrale europ

Pas besoin d’être l’inspecteur Colombo pour s’interroger après le communiqué de Serge Letchimy en réaction à l’incendie d’une grue s

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Après les récentes révélations de « Mediapart » sur les passeports dipl

Entre l'Espace Sud et la Société de restauration collective Datex, de Muriel Palandri, la justice tient la louche.

La Compagnie Foyalaise de Transport Urbain (CFTU), laisse régulièrement les usagers sur le bord des routes.

Pages

1 2 3 4 5 »