Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le bureau de la CARICOM (Communauté des Caraïbes), basé au Guyana a déclaré s’organiser pour parer à tout risque possible du virus Ebola.  Dans sa déclaration, la CARICOM précise que les médecins chefs et autres spécialistes de la santé se sont réunis en visioconférence afin d’harmoniser les réponses de la région face à cette maladie.

La réunion a été convoquée par le Secrétariat de la CARICOM, en collaboration avec l’Agence de Santé Publique des Caraïbes (CARPHA).

Parmi les sujets abordés lors de la réunion, celui de la mise en place des préconisations du Règlement sanitaire international de l’OMS  en ce qui concerne le virus Ebola. Les discussions ont aussi porté sur la nécessité d’apporter une réponse adaptée lors de l’application de ces recommandations. Pour la CARICOM,  il y a « nécessité urgente de mettre en place des installations et des moyens d’isolement pour permettre la prise en charge de toute personne suspectée d’être porteur du virus Ebola.

Le directeur de l’Organisation panaméricaine de la Santé, le Dr Carissa Etienne a rappelé la flambée des cas dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest  et  la menace qui concerne l’ensemble des nations. « A ce stade, l'épidémie d'Ebola est classée par les Nations Unies comme étant une crise humanitaire mondiale. »

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le responsable du Service Médical de la Santé de Sainte-Lucie, le Dr Sharon Belmar-George, a déclaré que le pays a décidé d’améliorer sa capacité à répondre à une menac

Le puissant Syndicat des travailleurs des champs pétrolifères (OWTU) a empêché mardi ses membres de décharger un navire en provenance d'Afrique de l'Ouest, en disant

Moins alarmiste que Marisol Touraine, la ministre de la Santé en France, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) « ne

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »