Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Centre de recherche sismique (SRC) de l'Université des West Indies, a émis une alerte orange pour le volcan sous-marin Kick'em Jenny, situé à 8 km au nord de la Grenade, après avoir enregistré des signaux forts et soutenus hier matin. Les spécialistes sont formels, ces signes suggèrent qu'une éruption pourrait se produire dans les 24 heures.

 

 

Dans un communiqué de presse publié hier, le SRC a déclaré que les signes d'activité sismique élevée ont commencé le 11 Juillet, et ont continué depuis lors.

« Depuis le 11 Juillet, un total de plus de 200 petits et micro-tremblements de terre, d'intensité variable, ont été enregistrés, le plus fort avec une magnitude de moins 3.0. »

Selon le directeur de l'Unité de gestion des zones côtières à la Barbade, le Dr Lorna Innis, qui a rassuré les résidents de l'île,  la probabilité d'un tsunami suivant l'éruption possible de Kick'em Jenny est faible, mais pas inexistante.

L’éventualité d’une activité accrue du volcan a nécessité une  alerte Orange  et le SRC  a recommandé aux gouvernements de Grenade, Saint-Vincent, Barbade et Trinidad & Tobago d' informer les populations sur les voies d’évacuation, de mettre des transports en attente pour faciliter l’évacuation en cas de tsunami.

Les autorités de la Caraïbe tout en restant en alerte, se veulent rassurantes et rappellent qu’avec le Centre de Recherche Sismique, des informations seront régulièrement diffusées.

Les navires sont interdits de navigation à moins de 5 Km du volcan dont l’activité est particulièrement dangereuse pour les navires, à cause des gaz libérés qui peuvent réduire la densité de l’eau et provoquer des naufrages.

La Fondation vénézuélienne de recherche sismologique (Funvisis),  a annoncé ce vendredi au public qu’à cause de l’évolution du Kick'em Jenny, le Centre de recherche sismique à Trinidad-et-Tobago, qui surveille le volcan a décrété l'alerte orange.

« Ce type d'alerte indique qu'une éruption pourrait être initié dans les 24 heures.

Selon la nature de l'éruption  il pourrait se produire de fortes vagues (tsunami) sur les côtes vénézuélienne. »

Le président Nicolas Maduro a déclaré sur son compte Twitter, à minuit jeudi, que des mesures doivent être prises avant un tsunami probable dans la mer des Caraïbes.

Le président de Funvisis, Aura Fernandez, a rappelé aux habitants qu’en cas d’alerte, ils doivent « quitter les côtes, aller dans les endroits les plus élevés et repérer les lieux sûrs. »

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Saint Lucia Electricity Services Limited (LUCELEC) va bientôt commencer le processus de construction d'une centrale solaire de 3,2 mégawatts.

Grenade et d'autres Etats membres de l'Organisation des États des Caraïbes Orientales (OECO) vont bénéficier de 10,6 millions d’euros, dans le cadre d’un programme de l’AMC, l'Alliance mondiale pou

Le vice-président américain Joe Biden, invite les chefs d'Etat des pays de la Caraïbe à  Washington, pour discuter des questions d'énergie. Le premier Sommet sur la sécurité énergétique des Caraïbe

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »