Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Premier ministre de Sainte Lucie, Kenny Anthony, a rejeté une demande du Foreign Office de renoncer à la peine de mort, dans le cas de l'assassinat d'un hôtelier britannique, Oliver Gobat. Le corps calciné de cet homme de 38 ans avait été retrouvé dans une voiture brulée, le 25 avril 2014 à Gros Islet. Le Royaume-Uni qui souhaiterait que sa police participe à l'enquête se sent empêché par l'application de la peine de mort à Sainte-Lucie.

« Aucun gouvernement ne peut s'imiscer dans les affaires de justice. Le gouvernement britannique oublie parfois que nous avons, une idée propre de la séparation des pouvoirs et nous devons respecter les pouvoirs qui nous sont conférés. »

Les membres de la famille de l'hôtelier qui ont lancé une enquête privée pour retrouver les coupables de son assaninat, offrent un million de dollars EC (Un EC dollar=US$0.37 cents) de récompense pour toutes informations menant à l'arrestation du ou les tueurs.

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La décision du Tribunal de commerce de Fort-de-France d'accorder la cession des actifs de la SOCOPMA à la société MAIA (Marché Agricole d’Intérêt Antillais), pour la so

Le Député Alfred Marie-Jeanne exprime sa compassion aux familles et proches des victimes des attentats commis à Paris ce vendredi 13 novembre.

Défenseur de la communauté vincentaise et éminente éducatrice à New York, Sherrill-Ann Mason-Haywood a déploré ce qu'elle considère comme l'image négative donnée des fe

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »