Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Environnement

KINGSTON, Jamaïque

"La Biodiversité insulaire" tel est le thème  choisi cette année pour la Journée Internationale de la Biodiversité. Ce jour est fêté chaque année le 22 mai et a pour objectif d'augmenter la prise de conscience de l'importance de la biodiversité pour les îles ainsi que de la nécessité pour les états insulaires de gérer leurs ressources de manière durable.

 

"Plus de six cent millions de personnes habitent dans des îles de par le monde et ces dernières sont riches d'une grande biodiversité" (Convention sur la Biodiversité Biologique). En fait la Grande Caraïbe (les îles caribéennes et les pays latino-américains ayant des littoraux caraïbes), est classée parmi les quatre lieux exceptionnels de la planète, possédant plus de 50%  d’espèces classées comme endémiques ou spécifiques à cette région.

La Biodiversité contribue de manière significative à la sécurité alimentaire, aux modes de vie et aux économies de ces îles dont beaucoup font partie des Petites Iles en Voie de Développement (PIVD). En fait, des données émanant du site de l'UNSIDS confirment que les récifs coralliens en bonne santé,  génèrent environ 375 milliards de dollars en biens et services chaque année. Cependant, de manière globale, les ressources naturelles de ces îles sont en train de se réduire à une vitesse alarmante à cause de la pollution, du changement climatique et de pratiques contraires  au développement durables telles que la surpêche, l'agriculture non durable et un développement incontrôlé de l'espace côtier. Les îles de la Caraïbe ne font pas exception à ce schéma.

Etant donné leur isolement géographique et dans certains cas, de territoires continentaux, des millions d'insulaires sont tout particulièrement dépendants de leurs ressources naturelles pour leur subsistance alimentaire et le maintien de leurs modes de vie.

Les menaces croissantes sur les ressources naturelles sur les territoires insulaires de la planète, particulièrement sur les SIDS, contribuent par conséquent à l'insécurité alimentaire et à la réduction des possibilités d'emploi viables.

Il y a un besoin urgent de reconnaître la valeur de ces ressources et de promouvoir des actions plus hardies en vue de leur usage durable et leur conservation.

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Une réunion de coordination des opérations concernant l’enlèvement et le traitement d’urgence des Véhicules Hors d’Usage (VHU) sur le territoire Martiniquais, s'est tenue ce vendredi 12 Septembre à

Des délégués de la CARICOM participent pendant deux jours à  la 5ème  Assemblée de l'Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA) qui se tient à Abu Dhabi, aux Emirats arabes

L'aéroport Charles Douglas pourrait rouvrir aux vols commerciaux en début de semaine prochaine, a annoncé le Premier ministre de la Dominique, Roosevelt Skerrit.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »