Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Environnement

KINGSTON, Jamaïque

"La Biodiversité insulaire" tel est le thème  choisi cette année pour la Journée Internationale de la Biodiversité. Ce jour est fêté chaque année le 22 mai et a pour objectif d'augmenter la prise de conscience de l'importance de la biodiversité pour les îles ainsi que de la nécessité pour les états insulaires de gérer leurs ressources de manière durable.

 

"Plus de six cent millions de personnes habitent dans des îles de par le monde et ces dernières sont riches d'une grande biodiversité" (Convention sur la Biodiversité Biologique). En fait la Grande Caraïbe (les îles caribéennes et les pays latino-américains ayant des littoraux caraïbes), est classée parmi les quatre lieux exceptionnels de la planète, possédant plus de 50%  d’espèces classées comme endémiques ou spécifiques à cette région.

La Biodiversité contribue de manière significative à la sécurité alimentaire, aux modes de vie et aux économies de ces îles dont beaucoup font partie des Petites Iles en Voie de Développement (PIVD). En fait, des données émanant du site de l'UNSIDS confirment que les récifs coralliens en bonne santé,  génèrent environ 375 milliards de dollars en biens et services chaque année. Cependant, de manière globale, les ressources naturelles de ces îles sont en train de se réduire à une vitesse alarmante à cause de la pollution, du changement climatique et de pratiques contraires  au développement durables telles que la surpêche, l'agriculture non durable et un développement incontrôlé de l'espace côtier. Les îles de la Caraïbe ne font pas exception à ce schéma.

Etant donné leur isolement géographique et dans certains cas, de territoires continentaux, des millions d'insulaires sont tout particulièrement dépendants de leurs ressources naturelles pour leur subsistance alimentaire et le maintien de leurs modes de vie.

Les menaces croissantes sur les ressources naturelles sur les territoires insulaires de la planète, particulièrement sur les SIDS, contribuent par conséquent à l'insécurité alimentaire et à la réduction des possibilités d'emploi viables.

Il y a un besoin urgent de reconnaître la valeur de ces ressources et de promouvoir des actions plus hardies en vue de leur usage durable et leur conservation.

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Ça pique les yeux et fait pleurer. L'odeur est désagréable et au bout de quelques heures on se sent mal.

Danny, le premier ouragan sur l'Atlantique de l'année, est passé au statut majeur ce vendredi, se renforçant en tempête de catégorie

Les Martiniquais appellent inquiets les radios. La panique gagne les automobilistes bloqués dans des embouteillages, pires que ce qu’ils rencontrent tous les jours.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Entre l'Espace Sud et la Société de restauration collective Datex, de Muriel Palandri, la justice tient la louche.

La Compagnie Foyalaise de Transport Urbain (CFTU), laisse régulièrement les usagers sur le bord des routes.

La Confédération Générale des Travailleurs Martiniquais (CGTM) appelle à la grève ce vendredi, pour une augmentation générale des salaires des travailleurs du secteur p

Sur la Rocade de Fort-de-France, le radar situé dans le sens Schoelcher vers le Lamentin est habillé d'un gilet jaune.

Le gouvernement a choisi d'envoyer l'armée en renfort face aux Réunionnais en gilets, qui ne sont pas que jaunes.

Pages

1 2 3 4 5 »